Canton n° 11 - Roquebrune-sur-Argens

Martine Arenas
Martine Arenas
Majorité départementale
Élue en Juin 2021
Née le 25/12/1956 à Alles
Retraitée.
Adjointe au Maire de Puget-sur-Argens.
Vice-Présidente d'Estérel Côte d'Azur agglomération.
Contact : marenas@var.fr
Nicolas Martel
Nicolas Martel
Majorité départementale
Élu en Juin 2021
Né le 13/10/1964 à Draguignan
Directeur commercial.
Membre de la Commission permanente du Département.
Maire de Saint-Paul-en-Forêt.
Vice-Président de la Communauté de communes du Pays de Fayence.
Contact : nmartel@var.fr
Canton n° 11 - Roquebrune-sur-Argens
C'est un canton tout en longueur de l'est Var. Il relie au nord le point culminant du Var, le mont Lachens à Mons, espace naturel sensible du Département, aux rivages des Issambres sur la commune de Roquebrune-sur-Argens. 45 246 habitants vivent dans les onze communes du canton, où agriculture et tourisme se mêlent harmonieusement.
Centre de solidarité
Fayence
Puget-sur-Argens
Collèges
Marie Mauron à Fayence
Léonard de Vinci à Montauroux
Gabriel Colette à Puget-sur-Argens
André Cabasse à Roquebrune-sur-Argens.
Nature
ENS du Mont Lachens à Mons
ENS San Luen à cheval sur Roquebrune et Le Muy.

 

Le Département du Var, partenaire inconditionnel du Tour du Haut-Var 

Publié le 28/02/2019

La 51e édition du Tour du Haut-Var s'est déroulée du 22 au 24 février avec le soutien du Département du Var.

Cette course cycliste est la seule professionnelle à se disputer dans le Var. Elle est inscrite au calendrier de l'Union cycliste internationale (UCI). Cette année, de nombreux changements ont marqué la manifestation !

C'est désormais le groupe Nice Matin qui prend la suite du club de Draguignan, l'Olympique Cyclisme Centre Var, aux commandes de l'organisation. La compétition est passée de 2 à 3 étapes, la première se déroulant dans les Alpes-Maritimes tandis que les deux journées suivantes se sont courues dans le Var.

Le parcours 2019 a été, une fois encore, très exigeant avec plus de 491 km à parcourir en trois jours. Dans le Var, le 23 février, les coureurs, au départ de Vidauban, ont rejoint Mons dans une manche très sportive de 204 km. Le 24 février, c'est entre La Londe et Toulon que le peloton s'est élancé sur 136 km avec comme point d'orgue, l'ascension du Mont Faron, arrivée de la dernière étape. Le leader de la formation Groupama-FDJ, Thibaut Pinot, s'est imposé au sommet du Mont Faron et remporte le classement général du Tour du Haut-Var. Romain Bardet, leader de la formation Ag2r La Mondiale, est deuxième. Cette manifestation de très haut niveau a été très appréciée du public, venu en nombre, comme à chaque édition !

Le Département, en soutenant ce genre d'événements sportifs internationaux, fait du Var un territoire sportif, qui rayonne au-delà de ses frontières !

 

 

Orientations budgétaires pour 2019 : les conseillers départementaux s'accordent sur la maîtrise des dépenses et une politique volontariste dans l'équipement des territoires  

Publié le 28/02/2019
Rassemblés en assemblée plénière à Draguignan, lundi 25 février, les conseillers départementaux ont débattu des orientations budgétaires de la collectivité pour l'année 2019. Sous la présidence de Marc Giraud, président du Département du Var, la collectivité continuera, en 2019, à répondre aux besoins des Varois dans l'ensemble de ses compétences et sans avoir recours au levier fiscal. Pourtant, c'est à nouveau une année contrainte qui attend les élus varois. En effet, les engagements du contrat Cahors limitent l'augmentation des dépenses réelles de fonctionnement à 1,2 % et un nouveau fonds de soutien interdépartemental va imposer au Var une contribution estimée à 7,3 M€. 
Malgré ces contraintes, le Conseil départemental du Var n'augmentera pas la taxe foncière en 2019, dont le taux reste fixé à 14,49 %. Ses recettes de fonctionnement, évaluées à 1 169 M€, sont issues principalement de la taxe sur les droits de mutations à titre onéreux (prélevées sur les transactions immobilières). Quant aux dotations de l'État, et notamment la DGF, elles sont en constante diminution. 
C'est donc avec maîtrise et volontarisme que le Conseil départemental du Var compte assumer ses dépenses de fonctionnement. Pour l'année 2019, elles sont estimées à 1 056 M€. Les dépenses de solidarité pèsent 597 M€ dont 185 M€ pour le Revenu de solidarité active (RSA) qui concerne plus de 31 000 allocataires varois. 261 M€ seront consacrés aux dépenses liées à la protection de l'enfance et à la prise en charge des mineurs non accompagnés. Par ailleurs, le Département du Var a la volonté de poursuivre son action dans les domaines de l'éducation, du sport et de la jeunesse, de la culture et du tourisme. 20 M€ seront dédiés au fonctionnement, aux équipements et à l'entretien des 71 collèges varois. 19 M€ financeront les actions culturelles et sportives du Département mais aussi la future médiathèque de Chalucet à Toulon. Enfin, les dépenses consacrées à la mobilité, aux infrastructures et à l'environnement sont estimées à 23,1 M€.
La maîtrise de l’ensemble des coûts constitue l'enjeu principal pour répondre, d’une part au respect de l’objectif contractualisé d’évolution des dépenses de fonctionnement et, d’autre part, pour maintenir un niveau d’intervention élevé pour équiper les territoires. Depuis 2015, le Département du Var a investi près de 600 M€, soit directement par le financement d’équipements (65%), soit par l’aide aux communes et les autres subventions d’investissement (35%). Le président du Département, souhaite maintenir un niveau annuel d'investissement de l'ordre de 140 M€ notamment dans les domaines des routes et réseaux-fibre THD, des collèges et de l'aide aux communes qui est maintenue à 30 M€. Parmi les grands projets structurants de 2019, figurent la rénovation des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups, la livraison du gymnase du collège François de Leusse à La Londe, la construction du pont sur le Batailler au Lavandou, la dernière section de la RD25 à Sainte-Maxime, la déviation de La Garde-Freinet, l’élargissement du pont sur la RD 560 à Sillans-la-Cascade, le déploiement de la fibre optique sur le territoire varois, la rénovation de la dernière aile de l’Abbaye de La Celle, la création d’un espace départemental d’exposition à Draguignan, la livraison de la Maison départementale de la nature du Plan et l’ouverture de l’Espace nature départemental du Plan. 

 

Le Rocher de Roquebrune, un Espace naturel sensible du Département

Publié le 26/02/2019

Le Département compte 246 ENS pour 13 600 hectares, qui participent à la qualité de vie des Varois : le résultat d’une politique d’acquisition dynamique menée depuis de nombreuses années par le Département du Var. Acquis au titre de la taxe d’aménagement réservée aux ENS, ils ont un double objectif, à la fois de préservation de la qualité de sites, des paysages, des milieux naturels... et aussi d’aménagement pour les ouvrir au public.

Acquis par le Département en décembre 1998, entre Maures et Estérel, le Rocher de Roquebrune et du Muy surgit dans la plaine comme une île en pleine mer. Site naturel protégé, son esthétique surprenante et originale suscite la curiosité.

Du haut de ses 373 mètres d'altitude, il offre une grande diversité des milieux sur une petite surface. Les sols acides abritent une flore particulière. Dans ce paysage sauvage ont été mises à jour des vestiges mégalithiques et des oppida de l'âge de fer. Des petites chapelles, un vieux four à tuiles, d'anciens moulins à l'huile témoignent de l'importante activité humaine qui y régnait. Classé au titre du paysage, le Rocher est également un lieu légendaire et mystique.

 

 

 

 

Grâce au Département, les collégiens de Roquebrune-sur-Argens ont rencontré les joueuses pro du Saint-Raphaël Var Volley-Ball (SRVVB) 

Publié le 13/02/2019

Le Département du Var organise, avec les grands clubs sportifs varois, des missions d'intérêt général (Mig). Ce sont des rencontres entre les joueurs professionnels et de jeunes Varois, soit dans les collèges, soit au sein de clubs sportifs.

Ces rencontres, qui se déroulent sur l'ensemble du Var, prennent la forme d’entraînements délocalisés, d'ateliers sportifs ou de conférence débat sur les valeurs du sport, l'esprit d'équipe, le goût de l'effort, la volonté de se surpasser… 
Le 4 février, c'est sous la forme d'une conférence débat que quatre joueuses étrangères de l'équipe 1ère du SRVVB ont rencontré une classe du collège André Cabasse à Roquebrune-sur-Argens. Les jeunes ont ainsi pu débattre en anglais, pendant une heure, avec ces grandes athlètes. Elles ont, pour l'occasion, évoqué le sport de haut niveau, le sport au féminin, la diététique sportive…

Dans le cadre du partenariat avec le Département, le club de volley raphaélois a reçu une subvention de 60 000 € pour l'organisation de ces rencontres. Au total, les volleyeuses proposeront six rendez-vous privilégiés dans l'année au jeune public varois.

 

 

Le cycle des conférences historiques du Département s'est poursuivi à Toulon et Saint-Tropez 

Publié le 13/02/2019

Après l'histoire romaine en novembre dernier, c'est Napoléon Bonaparte qui était au cœur de la seconde conférence historique du cycle organisé par le Département.

Elle a été donnée par Jacques-Olivier Boudon, spécialiste de la Révolution française et du Ier Empire, le 7 février dans l'atrium du Conseil départemental à Toulon devant plus de 300 personnes et le 8, à la salle Jean Despas à Saint-Tropez. Jacques-Olivier Boudon est professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Paris IV et président de l’Institut Napoléon.

Devant un public venu en nombre, il a évoqué Napoléon Bonaparte et le Var : "Depuis le siège de Toulon en 1793 jusqu’au retour de l’île d’Elbe en mars 1815, sans oublier le retour de la campagne d’Égypte en 1799, l’histoire de Napoléon Bonaparte est intimement à celle du Var". 
La troisième et dernière conférence se tiendra le 14 mars à Toulon et le 15 au Palais des congrès de Saint-Raphaël.

C'est Hervé Drévillon, professeur à La Sorbonne (Paris I) et spécialisé en histoire militaire, qui interviendra autour du Duel dans la société françaises de D'Artagnan à Gaston Defferre.

 

 

 

Le collège Léonard De Vinci à Montauroux accueille la compagnie Par-Allèles dans le cadre des Résidences d'artistes du Conseil départemental du Var

Publié le 08/02/2019

Le collège Léonard De Vinci à Montauroux a été retenu afin de participer aux Résidences d'artistes durant l'année scolaire 2018-2019. Ce dispositif est né d'une volonté du Département du Var de faire des collèges des lieux ouverts, favorisant les échanges entre les élèves, les habitants et des artistes professionnels. Les compagnies professionnelles sélectionnées offrent aux élèves et à leurs enseignants la possibilité de participer à des actions de sensibilisation à la pratique artistique.

Elles s'engagent aussi à programmer durant l'année scolaire cinq spectacles en soirée, dont trois faisant appel à d'autres artistes varois, ouverts à l'ensemble de la population du territoire. En contrepartie, le Conseil départemental leur donne accès aux équipements des collèges et leur octroie une subvention de 10 000 €. À Montauroux, c'est la compagnie de danse Par-Allèles, installée à Roquebrune-sur-Argens, qui mettra à la portée des collégiens son répertoire chorégraphique.

Vendredu 1er février, lors du dernier spectacle proposé à la population du canton, elle a invité la compagnie Hors-Champs pour une lecture musicale. Celle-ci a largement séduit le public.

 

 

 

 

Le Département réalise des travaux sur la RD 19 entre Bargemon et Seillans

Publié le 04/02/2019

80 000 € c'est le montant investi par le Département pour la réalisation de travaux routiers suite à l'affaissement de la chaussée de la RD 19. Jusqu'au 29 mars, la circulation est interdite de jour comme de nuit, dans les deux sens, sur cet axe de circulation reliant Seillans à Bargemon.

Les travaux consistent à réparer la structure de la chaussée, avec la mise en place d’une géo-grille, la création d’un caniveau et le déplacement des réseaux de communications et d’électricité. Des déviations ont été mises en place dans les deux sens.

En charge de la gestion et de l'entretien du réseau routier départemental, le Département améliore en permanence les conditions de circulation et de sécurité.

Plus d'informations sur les conditions de circulation en temps réel sur les routes départementales sur www.var.fr/routes/infos-routes

 

 

 

 

 

 

 

Une bourse départementale attribuée aux collégiens les plus démunis 

Publié le 25/01/2019

Le Conseil départemental du Var attribue, sur critères sociaux, une aide supplémentaire aux collégiens externes varois. Cette bourse départementale permet d'alléger la charge des familles les plus modestes, pour la scolarisation de leurs enfants.

Elle s'élève à 130 € maximum par élève et par an.
Pour l'année scolaire 2017/2018, 2 406 collégiens varois ont bénéficié de cette aide.
Pour en bénéficier, il faut :

  • être domicilié dans le Var ;
  • bénéficier d’une bourse nationale aux échelons 2 ou 3 pour l’année considérée ;
  • être scolarisé dans un collège public ou privé ;
  • être externe.

Les demandes se font de manière dématérialisée à partir d'un ordinateur ou d'un smartphone sur le site https://teleservices.var.fr/. Très simple d'utilisation, ce dispositif permet un meilleur suivi des démarches et une contraction des délais d'instruction. Un délai supplémentaire, jusqu'à la fin du mois de janvier, a été accordé pour saisir la demande de bourse en ligne.

 

Justificatifs demandés : attestation de bourse nationale, RIB et copie du livret de famille.

 

Marc Giraud, président du Conseil départemental du Var, a présenté aux agents du Département des vœux, résolument tournés vers l'avenir

 

Publié le 18/01/2019

 

Depuis le début de son mandat, le président du Conseil départemental du Var, Marc Giraud, met un point d'honneur à présenter, chaque année, ses vœux à l'ensemble des agents du Département. À Toulon jeudi 10 janvier, puis à Draguignan mardi 15 janvier, il leur a souhaité "une bonne et heureuse année", ainsi qu'aux "Varoises et aux Varois, heureux habitants du plus beau département de France !". Ces cérémonies, dédiées aux agents de la collectivité qui, chaque jour, œuvrent pour les Varoises et les Varois, étaient aussi l'occasion pour Marc Giraud de revenir sur les événements marquants de l'année passée et d'annoncer les grands projets pour 2019 et après.

 

En 2018, "une importante réorganisation interne a profondément restructuré l'administration départementale qui va pouvoir mener à bien ses missions de service public avec plus d'efficacité encore et de rapidité. Je voudrais publiquement rendre hommage au travail qui a été mené, par tous, en peu de temps somme toute, et conformément à la feuille de route que j’avais fixée. Car n’en doutez pas, je sais où je vais, je sais ce que je veux pour notre collectivité". Et d'ajouter : "En 2018, l’action de la collectivité a toujours été harmonieuse, homogène et respectueuse de chacune des parties du département. Ce sera encore le cas en 2019. Je suis le Président d’un Var uni, solidaire et dynamique parce que l’on doit, quand on a mes responsabilités, agir partout et pour tous". L'année 2019 sera marquée par plusieurs rendez-vous, comme l'inauguration de la Maison de l’Espace Nature Départemental du Plan, la livraison du gymnase de La Londe et du collège Raimu à Bandol.

 

"L’espace d’exposition de 600 m² que nous aménageons à Draguignan, en cœur de ville, sera livré à la fin de l’année. Cet équipement devrait permettre au Var d’accueillir des expositions d’envergure nationale dans les meilleures conditions, dès 2020. Un atout supplémentaire pour notre territoire ! Comme le plan de rénovation des collèges qui verra le jour dans le 1er semestre, l'une de mes priorités 2019".

 

Le président du Département du Var, après avoir évoqué d'autres actions et services proposés et financés par le Conseil départemental, a insisté sur l'avenir : "Je le réaffirme aujourd’hui : les Départements ne sont plus menacés de disparition !"

 

 

Var Très Haut débit, une priorité pour le Conseil départemental

Publié le 18/01/2019

Le 11 janvier, en signant la convention de délégation de service publique (DSP) pour le déploiement de la fibre optique sur l'ensemble du Var, le Conseil départemental a fait du très haut débit, une priorité ! Cette DSP, qui concerne 119 communes varoises, a été signée par Marc Giraud président du Conseil départemental du Var, Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, Stéphane Richard, PDG d'Orange, Renaud Muselier, président de la Région Provence Alpes Côte d'Azur et 11 présidents d'intercommunalités concernées : François de Canson, président de Méditerranée Porte des Maures, Bernard de Boisgelin, président de Provence Verdon, Vincent Morisse, président du Golfe de Saint-Tropez, René Ugo, président du Pays de Fayence, Olivier Audibert-Troin, président de la Communauté d'agglomération dracénoise, François Amat, président de la Vallée du Gapeau, Rolland Balbis, président des Lacs et Gorges du Verdon, Jean-Luc Longour, président de Cœur du Var, Ferdinand Bernhard, président de Sud Sainte Baume, Didier Brémond, président de la Provence verte et Roland Bertora, président de la Cavem.

En effet, la société Orange a été choisie pour la construction, l'exploitation et la commercialisation du réseau sur les 25 années à venir. L'enjeu : lutter contre la fracture numérique et les zones blanches et développer une équité territoriale. D'ici à 2023, l'ensemble des foyers, des entreprises et des établissements publics varois seront raccordés à la fibre optique, avec la construction de 320 000 prises.

Conscient de cet enjeu de développement important, le Département s'est engagé, dès 2012, dans une démarche collective en faveur de l'aménagement numérique. Avec les EPCI du Var et la Région, le Département a initié une réflexion stratégique autour du Très Haut Débit au travers du schéma directeur territorial d'aménagement numérique (SDTAN) voté en décembre 2014 par l'assemblée départementale.

Suite à l'appel aux investisseurs lancé par l’État dans le cadre du plan France Très Haut Débit, les opérateurs privés, SFR et Orange, se sont positionnés pour déployer la fibre optique sur les grandes agglomérations du Var. Cette zone d'initiative privée regroupe 34 communes. Le Département a signé des conventions avec les opérateurs pour suivre leurs engagements et intervenir en cas de défaillance.

Pour les 119 communes restantes, dont celles du canton, une intervention publique était nécessaire afin qu'elles ne passent pas à côté de la mutation numérique. C'est un réseau d'initiative publique (RIP), 100 % fibre optique, qui va être déployé, avec Orange comme délégataire.

Partout, pour tous, le Département s'engage pour que tous les Varois accèdent au Très Haut Débit d'ici à 2023 !

Voir la vidéo

 

À Fayence, le Conseil départemental du Var finance un programme d'activités physiques pour maintenir en bonne santé les seniors  

Publié le 11/01/2019

Le Département organise, gère et finance les dispositifs départementaux d'aide aux personnes âgées. Au titre de la Conférence des financeurs de la Prévention de la Perte d'Autonomie du Var, il subventionne aussi plusieurs associations qui mettent en œuvre des actions qui permettent de maintenir en bonne santé les personnes âgées. Cette instance est financée intégralement par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, dont le Département assure la présidence et la gestion des crédits. 
Le Conseil départemental du Var a donc octroyé, en 2018, une subvention de 40 000 € à l'association Azur sport santé pour son programme intitulé "Prévention active senior". À Fayence, plusieurs sessions adaptées ont été menées pour développer l'endurance, la musculature et l'équilibre des seniors. 

Rappelons que depuis plus de 30 ans, les attributions confiées par la loi, les moyens humains et le budget qu’il lui consacre, ont fait du Département l'institution de référence en matière de solidarités et de cohésion sociale.

 

 

 

 

 

 

 

Du 15 novembre au 15 mars, le Département active son plan de viabilité hivernale

Publié le 04/01/2019

Depuis le 15 novembre, le Département du Var a activé son dispositif hivernal sur les routes départementales. Verglas, brouillards givrants et même neige…

Le retour de l'hiver et des basses températures peuvent dégrader les conditions de circulation. Pour limiter au maximum les conséquences des intempéries, assurer la sécurité des usagers et la fluidité du trafic sur les 2 900 km de routes sous sa responsabilité, le Département met en œuvre des moyens matériels et humains importants. Les équipes - les chauffeurs par exemple - sont formées pour ces épisodes hivernaux.

Elles disposent également d'engins adaptés et performants pour saler et déneiger les routes. Un suivi quotidien des conditions météorologiques permet d’évaluer les risques et d’anticiper les interventions. Les actions de salage ou, quand c'est nécessaire, de déneigement, sont organisées de nuit afin que le réseau soit praticable, en toute sécurité, dès 7 heures du matin. Des circuits d'intervention sont pré-définis, avec en priorité, les axes principaux, les itinéraires de transport scolaire ou les dessertes des collèges. Les agents du Département sont mobilisés 7 jours sur 7. Des astreintes sont organisées pour pouvoir intervenir à tout moment.

 

 

 

Réhabilitation de la maison Schneider à Saint-Paul-en-Forêt avec l'aide du Département

 

Publié le 28/12/2018

93 800 € c'est le montant investi par le Département pour la réhabilitation de la maison Schneider à Saint-Paul-en-Forêt. Cette ancienne épicerie de proximité, rachetée par la commune en 2012, se trouve en plein cœur du village. Les travaux de rénovation, lancés en décembre 2017, vont permettre d'y créer une médiathèque et deux logements à loyer modéré.

Ce nouvel équipement, qui ouvrira au printemps 2019, va devenir le lieu de rassemblement des habitants de la ville, un lieu intergénérationnel avec des animations pour toutes les strates de la population. En soutenant les projets structurants des villes varoises, le Département est un de leur partenaire majeur. Chaque année, il consacre près de 30 millions d'euros à l'aide aux communes.

 

 

 

 

Les agents du Département toujours en alerte pour la surveillance du réseau routier départemental 

Publié le 20/12/2018

En charge des routes départementales, le Département en assure l'entretien et la surveillance. Chaque semaine, les agents départementaux sillonnent les routes du canton de Roquebrune-sur-Argens pour contrôler le réseau routier. Lors de leur tournée, ils identifient toutes les anomalies, détériorations et risques sur les chaussées, pouvant dégrader les conditions de circulation et de sécurité.

La patrouille, obligatoirement constituée de deux personnes, repère les désordres, qui peuvent représenter des dangers immédiats. Elle procède a minima à la mise en sécurité du site en signalant l'événement par un panneau ou de la "rubalise". En fonction de l'ampleur de l'événement, les agents réalisent tout de suite les petites réparations ou programment les interventions plus importantes.

Depuis plus d'un an, les agents sont équipés de tablettes numériques permettant une localisation précise des événements, un enregistrement et un suivi plus fiables ainsi qu'une plus grande réactivité des services.

 

 

 

 

Le Département récompense les champions varois

Publié le 14/12/2018

Le Var compte un grand nombre de sportifs qui s'illustrent tout au long de l'année, en remportant des compétitions de haut rang. Le Département les a mis à l'honneur, lors de la Soirée des champions, qui s'est tenue le 4 décembre au Palais Neptune à Toulon, en présence du président Marc Giraud et de nombreux conseillers départementaux.

À cette occasion, chaque champion a reçu une prime départementale à l'excellence et à la performance sportive. Près de 180 jeunes varois âgés de 12 à 25 ans ont été récompensés que ce soit en sports individuels, collectifs ou par équipe. Ils représentaient   46 disciplines. 113 ont obtenu un titre de champion de France, 7, un titre européen et 14, un titre mondial lors de la saison sportive 2017/2018.

Cette belle soirée a mis le Var et ses talents en valeur !

 

 

 

 

30 ans et après… La nouvelle exposition à découvrir à l'Hôtel départemental des Arts, centre d'art du Var 

Publié le 14/12/2018

Corinne De Battista, Paolo Boosten, Florian Bruno, Léna Durr, Jerémy Laffon, Sophie Menuet, Alain Pontarelli, Cédric Ponti, Johanna Quillet, Nicolas Rubinstein, Moussa Sarr* et Solange Triger sont les douze artistes exposés à l'Hôtel départemental des Arts (HdA) du 8 décembre 2018 au 24 février 2019, dans le cadre de l'exposition "30 ans et après…".

À travers un panorama générationnel, cette exposition, réalisée sous le commissariat de Raoul Hébreard, a pour ambition de mettre en scène la richesse des territoires artistiques. C'est pour manifester son soutien à la création artistique que l'Hôtel départemental des Arts, à Toulon, présente une sélection des œuvres de ces douze artistes en prise avec la modernité du monde contemporain et qui ont, au cours de leur parcours artistique, participé aux différents prix décernés chaque année par l'association varoise Elstir qui fête aussi plus de trente ans d'existence. Installations, peintures, dessins, vidéos et photographies sont au cœur de cette exposition dont le vernissage a eu lieu vendredi 7 décembre à l'Hôtel départemental des Arts, centre d'art du Var.

*Signature de l'artiste

 

 

 

 

La forêt de Malpasset, un Espace naturel sensible* du Département à découvrir

Publié le 10/12/2018

Acquise dans les années 50, la forêt de Malpasset est l'une des plus anciennes propriétés naturelles du Département. Situé sur les communes de Fréjus, Bagnols-en-Forêt, Les Adrets de l'Estérel et Montauroux, cet espace naturel sensible (ENS) de plus de 265 hectares conserve les stigmates d'une douloureuse histoire, celle de la rupture du barrage construit sur le Reyran qui endeuilla, le 2 décembre 1959, 2 000 familles fréjusiennes.

Aujourd'hui, la nature a repris ses droits. Sur une partie de l'ENS prospèrent une flore et une faune typiquement méditerranéennes. Dans le vallon du Reyran, c’est une ambiance caractéristique des zones humides avec des peupliers noirs et blancs, des frênes et des érables. Les oiseaux sont nombreux, comme les hirondelles des roches qui sont les plus visibles. Le Martin pêcheur d’Europe, la pie-grièche écorcheur, le pic épeichette ou les bruants proyer et ortolan sont également visibles. Les chauves-souris, elles aussi, fréquentent et nichent sur le site. La cistude d’Europe, unique tortue aquatique autochtone, se rencontre près de l’eau.

Les belles journées d'hiver sont propices à la découverte de ce site riche en découvertes naturelles.

 

 

* Les espaces naturels sensibles sont des sites naturels présentant une richesse écologique (faune, flore, minéraux) et paysagère. La loi du 18 juillet 1985 donne compétence aux Départements pour préserver, gérer et valoriser ces sites.

 

 

 

Beau succès pour les conférences historiques du Département

Publié le 07/12/2018

Initié en 2016 par le Conseil départemental, le nouveau cycle des Conférences historiques a démarré les 29 et 30 novembre, à Toulon et Gonfaron. Sabine Lefèbvre, professeure d'histoire romaine à l'Université de Bourgogne et spécialiste de l'Empire romain, a, pendant près d'une heure, captivé un public venu en nombre - XX personnes à Toulon et XX à Gonfaron. Son intervention a concerné la christianisation des symboles romains.

"Il s'agit d'évoquer la façon dont les Chrétiens ont constitué des répertoires iconographiques permettant d'exprimer leur foi, à travers des images récupérées du monde païen. Aujourd'hui, nous parlons beaucoup des images dans le cadre des religions. Ces images ont une puissance et veulent dire des choses. Il est donc important de comprendre d'où elles viennent, comment elles se sont construites et ce qu'elles représentent", nous confiait Sabine Lefèbvre. Cette manifestation a également l'occasion d'échanges riches entre les participants et l'historienne qui considère cette initiative départementale très intéressante et enrichissante. "Ça nous permet à nous, universitaires, de communiquer auprès d'un public que nous n'avons pas l'habitude de rencontrer et de lui transmettre le résultat de nos recherches. Les retours sont toujours extrêmement positifs".

Les conférences se poursuivent en février, le 7 à l'Hôtel du Département à Toulon et le 8 à la salle Jean Despas à Saint-Tropez, avec le contemporanéiste Jacques-Olivier Boudon qui évoquera Napoléon Bonaparte et le Var, de 1793 à 1815. Enfin, Hervé Drévillon, professeur à La Sorbonne (Paris I) et spécialisé en histoire militaire, interviendra le 14 mars à Toulon et le 15 au Palais des congrès de Saint-Raphaël, autour du Duel dans la société françaises de D'Artagnan à Gaston Defferre.
 


 

 

Le Var, un département à la pointe dans le recyclage d’agrégats d'enrobés

​Publié le 22/11/2018

Laisser un département compétitif aux générations futures, tout en préservant sa qualité environnementale : voilà l'ambition que porte le Conseil départemental du Var. Il s'engage à faire des routes départementales un vecteur du respect environnemental. Un engagement inscrit dans le cahier des clauses environnementales générales joint à tous les appels d'offres et qui se concrétise, au quotidien, sur chaque chantier, à travers l'utilisation de techniques vertueuses.

Dans le Var, 100 % des agrégats produits sont réutilisés sur les chantiers routiers. Sur ce sujet, le Conseil départemental est à la pointe, grâce à une démarche volontariste qui a conduit à former les équipes à ces nouveaux usages mais aussi à imposer un cahier des charges très strict aux entreprises qui interviennent sur ses infrastructures.

Rappelons que le Département du Var gère près de 2 900 km de routes départementales.

 

 

 

Encore une belle réussite pour la Fête du livre du Var

Publié le 22/11/2018

Depuis plus de 20 ans, la Fête du livre du Var s'est imposée comme un rendez-vous littéraire de référence. "C'est un événement attendu, totalement consacré à la littérature", rappelait, durant l'inauguration, le président du Conseil départemental, Marc Giraud auprès d'Hubert Falco, maire de Toulon et du vice-amiral d’escadre Charles-Henri du Ché . "L'édition 2018 est illuminée par l'auteur de renommée internationale Zoé Valdés, qui illustre l'ouverture sur le monde de notre beau département".

C'est en effet Zoé Valdés, égérie de la littérature cubaine exilée en France depuis de nombreuses années, qui présidait cette année la Fête du livre du Var. Son œuvre était particulièrement mise à l'honneur durant la nocturne, vendredi soir. D'autres moments forts ont rythmé le week-end comme la remise du prix des lecteurs décerné à Brigitte Kernel dans la catégorie adultes pour son ouvrage Jours brûlants à Key West et à Anne-Laure Bondoux pour son livre L'aube sera grandiose, dans la catégorie jeunesse.

Reconnue pour la qualité de sa programmation, la Fête du livre du Var attire chaque année des auteurs de premier plan qui prennent plaisir à s'y retrouver, échanger, discuter et, bien évidemment, rencontrer les lecteurs. Ces derniers ont une nouvelle fois participé avec entrain à cet événement, du 16 au 18 novembre, puisqu'ils étaient plus de 32 000 à arpenter les allées du chapiteau dressé sur la place d'Armes à Toulon.

Ils ont eu beaucoup de plaisir à rencontrer plus de 300 auteurs, dessinateurs de bandes dessinées et illustrateurs jeunesse réunis sous le chapiteau installé place d'Armes à Toulon. Parmi eux, Valérie Manteau, prix Renaudot, Gauz, prix Ivoire, Serge Joncour, prix Landerneau, Jean-Baptiste Malet, prix Albert-Londres du Livre, Bertrand Schefer, prix Wepler mais aussi Arleston, Jean-François Colosimo, Laurence Cossé, Mark Greene, Alain Mabanckou, Frank Margerin, Daniel Picouly, Boualem Sansal, Vanessa Schneider, etc.

 

 

L'Observatoire départemental de la protection de l'enfance du Var (ODPE) met l’accent sur "les besoins fondamentaux de l’enfant au cœur de nos pratiques", lors de la conférence annuelle 2018

Publié le 22/11/2018

La conférence annuelle de l'Observatoire départemental de la protection de l'enfance du Var s'est tenue, le mardi 20 novembre, à la Faculté de droit à Toulon avec pour thème cette année "Les besoins fondamentaux de l’enfant au cœur de nos pratiques". Sous la présidence de Caroline Depallens, conseillère départementale du Var et présidente de la Commission solidarité du Département du Var, des professionnels des différentes instances de l'ODPE du Var ont pu approfondir leurs connaissances, échanger et construire de nouvelles pratiques pour mieux prévenir et combattre les violences faites aux enfants.

L'ODPE est une instance partenariale regroupant toutes les institutions intéressées par la protection de l'enfance. Il comprend, notamment, des services du Conseil départemental, de l'autorité judiciaire et des autres services de l’État, ainsi que des associations et établissements qui participent ou apportent leur concours à la protection de l'enfance et de la famille.

 

 

 

Le Département informe en temps réel des conditions de circulation sur les routes départementales

Publié le 16/11/2018

Depuis 2015, le Département a mis en place un service permanent d'information des conditions de circulation sur le réseau routier départemental. Objectif : donner en temps réel des informations de l'état du trafic sur le réseau principal et secondaire. Ce service s'appuie sur les nouveaux canaux de diffusion : internet, navigateur embarqué, smartphone...

Il s'adresse aux usagers de la route et des transports en commun. Il recense les travaux en cours ou à venir mais aussi tout événement sportif, culturel ou exceptionnel susceptible de perturber la circulation. Il informe également sur les conditions météo. Les cartes présentées sont actualisées plusieurs fois par jour pour garantir une information au plus près de la réalité du terrain. Une carte permet également de visualiser les prévisions de perturbation à 7 jours. En 2016, le Département a lancé le compte twitter InfoRouteVar qui diffuse également les informations.

Le service Info route est accessible sur var.fr/routes/infos-routes

 

 

 

Le programme de la Fête du livre du Var a été dévoilé !

Publié le 12/11/2018

Du 16 au 18 novembre, la Fête du livre du Var revient ! Plus de 200 auteurs, généralistes, jeunesse et de BD, sont attendus sous le chapiteau qui sera de nouveau installé place d'Armes, à Toulon. Marc Giraud, président du Conseil départemental du Var, a présenté, devant les journalistes de la presse régionale et spécialisée, le programme de cette nouvelle édition qui s'annonce particulièrement riche en animations et rencontres. Auprès du maire de Toulon, Hubert Falco, et du Capitaine de Vaisseau Stanislas Gentien, officier de communication régionale, représentant Monsieur le Préfet maritime, il a insisté sur le rôle du Conseil départemental du Var dans la promotion de la culture.

En effet, le Département assure une part importante de l'offre culturelle varoise à travers ses propres équipements et les événements qu'il organise. Parmi eux, la Fête du livre du Var est un des plus emblématiques et des plus attendus par les Varois. Cette année, elle se déroulera sous la présidence de l'écrivaine franco-cubaine Zoé Valdés qui a rappelé son engouement pour cet événement.

Plus de 200 auteurs seront aussi au rendez-vous parmi lesquels Daniel Picouly, Gauz, Fabcaro, Claire Castillon, René Frégni, Karine Giebel, Mark Greene, Serge Joncour, Alain Mabanckou, Christophe Arleston, Bertrand Santini, etc. De quoi ravir les milliers de visiteurs qui, chaque année, participent à cet événement littéraire.

Tout savoir sur la Fête du livre du Var

 

 

 

La compagnie de danse Par-Allèles est soutenue par le Département

Publié le 12/11/2018

Jamal et Hosni M'hanna, originaires de Roquebrune-sur-Argens, montent en 2006, la compagnie de danse Par-Allèles. Ils ont créé un univers chorégraphique sensible voire poétique parfois, qui mêle la pluralité du hip hop à une écriture contemporaine. Sept pièces constituent, aujourd'hui, le répertoire de la compagnie. Des pièces qui mêlent chacune, énergie et douceur, force et sensibilité, en défendant un point de vue sur le monde contemporain.

En 2018, la structure bénéficie d'un soutien départemental d'un montant de 3 000 €. Elle a également été sélectionnée pour réaliser des résidences d'artistes au collège Léonard De Vinci, à Montauroux. Ce dispositif, mis en place par le Département en 2010, a pour objectif d'ouvrir les collèges hors temps scolaire et de favoriser les échanges entre les élèves, les habitants et des artistes professionnels. Il permet aux artistes de bénéficier d'une résidence dans des conditions professionnelles en échange d'un travail pédagogique auprès des collégiens.

C'est avec un projet pluridisciplinaire alliant danse, slam, rap, graff et beatbox que les frères M'hanna interviennent autour d'une thématique très ancrée chez les jeunes, le multimédia. Cinq spectacles, ouverts à tous, vont également être programmés durant l'année. Dans ce cadre, Par-Allèles va recevoir une autre aide départementale, d'un montant de 10 000 €.

 

 

 

Beau succès pour l'exposition d'Alain Fleischer "Je ne suis qu'une image" à l'Hôtel départemental des arts à Toulon

Publié le 30/05/2018

Alain Fleischer s’est fait connaître à partir de 1972, en tant qu’artiste et photographe par de nombreuses expositions personnelles et collectives, d’abord dans des lieux alternatifs, puis dans de grands espaces d'expositions internationaux : la Biennale internationale d’Art de Paris, le Centre Pompidou ou le musée national d’Art moderne... L'exposition que le Département du Var consacre à cet artiste iconoclaste, qui explore diverses formes d'arts sans les mêler, combine photographies, installations illusionnistes et performances.

C'est à partir d’une sélection d’œuvres phares, mais aussi d’œuvres plus confidentielles ou encore totalement inédites, que l'Hôtel départemental des Arts du Var, à Toulon, montre les différents processus expérimentés par Alain Fleischer pour produire des images au statut singulier. De nombreuses personnes, dont les élus départementaux, étaient présentes lors du vernissage inaugural de cette exposition le 4 mai.

Baptisée "Je ne suis qu'une image", en référence à la voix de femme qui répète inlassablement ces mots dans une des installations présentées, cette exposition a conquis son public à l'instar des précédentes. Un succès, conforté par l'organisation d'événements autour de l'exposition comme le concert de Balagan, la facette la plus festive du groupe Les Oreilles d'Aman, organisé en collaboration avec Tandem, Scène de musiques actuelles départementale, à l'occasion de la Nuit européenne des musées le 21 mai dernier. Les œuvres d'Alain Fleischer sont visibles jusqu'au 24 juin. 

 

 

 

L'office du tourisme de Fayence qualifié par la marque départementale Var accessible

Publié le 29/052018

Le Département du Var a mis en place en 2012, la marque Var accessible. Il s'agit d'une démarche qui vise à qualifier, selon les critères de la loi de 2005 pour l'égalité des droits et des chances, les sites et activités touristiques répondant aux besoins des touristes à mobilité réduite.

L'office du tourisme de Fayence fait partie des 80 établissements varois ayant obtenu cette qualification du Conseil départemental. Dans cette structure située en plein centre de la commune, une borne d'informations touristiques est accessible 24 heures sur 24.

L'accueil des personnes handicapées se fait par un personnel sensibilisé et formé. De plus, la banque d'accueil est adaptée pour les personnes à mobilité réduite.

Le Département, qui a pour mission d'aider les Varois en difficulté, s'investit pour faciliter le quotidien des personnes ayant un handicap.

 

 

 

 

Prix des lecteurs du Var : participez, votez !

Publié le 18/05/2018

La formule est simple. Il suffit de lire parmi une sélection de 3 ouvrages adulte et/ou 3 jeunesse et de voter pour son roman préféré avant le 11 octobre. Une belle proposition qui s’inscrit dans le cadre de l’édition 2018 de la Fête du Livre du Var, les 16, 17 et 18 novembre à Toulon, aussi organisée par le Département. Ce prix a pour objectif la découverte d’auteurs mais également d’ouvrages reconnus par la critique. Il permet de favoriser la lecture via les médiathèques du réseau départemental ou les librairies indépendantes. Trois ouvrages sont en lice dans chaque catégorie, le roman adulte et la jeunesse. Ils seront mis à disposition des lecteurs varois par la Médiathèque départementale dans les médiathèques varoises. Le Prix sera remis lors de la Fête du Livre du Var. Chaque lauréat se verra doté de 1 000 €. Des animations autour du Prix des lecteurs seront également proposées dans les structures participantes, en amont de la fête. 20 ateliers jeunesse, 16 lectures adultes par des compagnies de théâtre et 15 rencontres d’auteurs seront organisées dans 43 médiathèques réparties sur l’ensemble du territoire varois. Participez ! Les ouvrages sont à votre disposition dans votre médiathèque ou en vente en librairie, puis votez dans une médiathèque ou sur Var.fr

Les ouvrages en compétition sont :

pour la sélection roman adulte : La disparition de Stéphanie Mailer, de Joël Dicker - Éditions Bernard de Fallois, Massif central, de Christian Oster - Éditions de l'Olivier, et Jours brûlants à Key West, de Brigitte Kernel - Éditions Flammarion.

pour la sélection jeunesse : L'aube sera grandiose, d'Anne-Laure Bondoux - Éditions Gallimard jeunesse, Miss Pook et les enfants de la lune, de Bertrand Santini - Éditions Grasset jeunesse et Fil de fer, de Martine Pouchain - Éditions Flammarion jeunesse.

 

 

 

 

Le Département agit pour développer le covoiturage

Publié le 17/05/2018

Développer le covoiturage est un des axes fort de la politique départementale en matière de déplacements. De fait, à chaque nouvel aménagement routier (agrandissement de route ou construction d'un giratoire), l'opportunité de créer une aire de covoiturage est étudiée. Les objectifs affichés : réduire le nombre de véhicules sur les routes et autoroutes et supprimer le stationnement anarchique qui se développe aux abords de certains accès autoroutiers et pose des problèmes de sécurité.

18 aires de covoiturage sont recensées sur l'ensemble du territoire varois représentant plus de 600 places dédiées aux déplacements partagés. Douze d'entre elles sont des aires départementales offrant chacune entre 10 et 70 places de parking. Celle de Tourrettes, qui profite aux habitants du canton de Roquebrune-sur-Argens, a été créée par le Département. Elle propose 10 places de stationnement à ses utilisateurs.

En multipliant le nombre d'aires de covoiturage, le Département a la volonté d'offrir aux Varois un bon maillage de leur territoire.


 

 

Le Département soutient les familles les plus modestes avec une aide à la restauration scolaire

Publié le 09/05/2018

​Permettre à tous les collégiens de bénéficier du déjeuner scolaire, c'est un engagement fort du Département du Var. Il a mis en place un dispositif d'aide pour les familles les plus démunies. Cette aide s'élève à un euro en moyenne par repas.

Elle permet ainsi aux parents de ne payer que 2 euros pour un repas complet de qualité, à la place de 3 euros. Elle est versée directement aux collèges au bénéfice des élèves demi-pensionnaires boursiers. En 2017, sur le canton, 405 collégiens des collèges Léonard de Vinci à Montauroux, Marie Mauron à Fayence, Gabrielle Colette à Puget-sur-Argens et André Cabasse à Roquebrune-sur-Argens, en ont bénéficié. Ceci correspond à un montant de près de 57 000 euros versés par le Département, sur ce canton, pour l'aide à la restauration scolaire.

 

 

 

Le Var, un décor de cinéma : le Département soutient la commission du film du Var

Publié le 07/05/2018
Films de cinéma, séries télévisées, documentaires, émissions TV, courts-métrages, films publicitaires… Le Var séduit les producteurs audiovisuels. La commission du film du Var, subventionnée à hauteur de 30 000 € par le Conseil départemental, est en charge de faire la promotion du département auprès des professionnels français et étrangers de l’industrie cinématographique et audiovisuelle.

Et le Var a été précurseur en la matière. La structure varoise a été la première à voir le jour en France. Elle est aujourd'hui très dynamique. Plus d'une centaine de tournages se concrétisent chaque année. Et cerise sur le gâteau : cette année, le Var est à l'honneur au Festival de Cannes avec deux longs-métrages. Le premier, en compétition dans la sélection Un certain regard, "Gueule d'Ange" de Vanessa Filho avec Marion Cotillard, Alban Lenoir, Ayline Aksoy-Etaix, a été tourné en partie à Saint-Cyr-sur-Mer. Le second sera projeté en séance spéciale lors de la clôture de la Semaine de la Critique. Il s'agit du film d'Alex Lutz, "Guy", filmé dans les environs de Saint-Maximin et de Saint-Raphaël.

 

 

 

Autonomie : Le Département lance l’élaboration de son nouveau schéma 2019-2023

Publié le 03/05/2018

Que ce soit à domicile ou en établissement d’hébergement, la direction de l’autonomie du Département s’applique à mettre en œuvre des actions pour garantir aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap des conditions de vie adaptées à leurs besoins. Pour cela, elle élabore un schéma départemental de l’autonomie qui fixe les grandes orientations pour les années à venir.

Tout récemment, lors du lancement de l’élaboration du nouveau schéma 2019-2023, un bilan d’étape du précédent a permis de balayer, un certain nombre d’actions réalisées, par exemple, la création de la Maison des aidants au Luc-en-Provence, le déploiement de la télégestion aux services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) et la mise en place dans ce cadre d'un portail d'information pour les bénéficiaires et leur famille, la modification de l'autorisation de l'établissement pour personnes handicapées Font Clovisse afin que des appartements puissent accueillir de façon temporaire des adultes ou des enfants de l'Aide sociale à l’enfance (Ase), le développement des places d'accueil de jour : accueil de jour autonome (+21 places) et la structuration de l'offre d'accueil de jour en Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)…

Si l’amélioration de la qualité de vie des personnes en perte d'autonomie est l’objectif principal, les aidants sont aussi au cœur des actions menées ou à venir. Depuis le mois de décembre, le Département du Var, en partenariat avec l'Agence d'urbanisme de l'aire toulonnaise (Audat), a engagé les travaux d'élaboration du diagnostic. Pour recueillir les avis, les propositions, les besoins des personnes âgées, des personnes en situation de handicap, de leurs familles et aidants, et des partenaires intervenant dans le champs de l'autonomie, le Département lancera une grande enquête via son site internet, dès le mois de mai. 

Chiffres clés de la politique de l'autonomie en 2017 :

  • 288,9 millions d’€ en fonctionnement soit 28 % du budget annuel de fonctionnement du Département,
  • 101 millions d’€ pour près de 30 000 bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie,
  • 40,4 millions d’€ pour près de 5 000 bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap,
  • 95 900 décisions rendues par la Maison départementale des personnes handicapées,
  • 12 267 personnes accueillies dans 172 établissements médico-sociaux,
  • 150 services à domicile.

 

 

En mai, le Département vous offre 48 sorties nature guidées sur ses Espaces naturels sensibles

 

Publié le 03/05/2018

Cette année l’adage populaire "En avril ne te découvre pas d’un fil, et en mai, fais ce qu’il te plaît" prend tout sons sens. C’est le mois parfait pour découvrir les richesses naturelles varoises. Le Département organise la fête de ses Espaces naturels sensibles. 48 sorties nature accompagnées d’un guide naturaliste sont organisées sur tout le Département. Et le programme est des plus séduisant.

Extrait : La faune extraordinaire aux plantes rares et belles fleurs de la Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures Plantes aux Mayons, les pins parasols de San Luen au Muy, le bord de mer à Bonporteau à Cavalaire-sur-Mer, la Tour du Faucon à Puget-Ville, sur la piste de l'éléphant de pierre de Siou Blanc à Signes, les rudistes de Castillon au Castellet, le Mont Salva et ses palmiers à Six-Fours-les-Plages…

Organisées en matinée ou en après-midi, ces sorties nature sont proposées gratuitement. Ouvertes à tous, et limitées à 25 places, elles sont accessibles uniquement après une réservation auprès des guides.

Téléchargez le programme (PDF, 1,1 Mo)

 

 

 

 

230 jeunes de 10 à 15 ans ont participé à la Journée du sport élite organisée par le Département

Publié le 03/05/2018

Le Rugby Club Toulonnais, le Hyères Toulon Var Basket, le Toulon Saint-Cyr Var Handball, le Saint-Raphaël Var Handball, le Toulon Élite Futsal et le Saint-Raphaël Var Volley-Ball ont participé, mardi 24 avril, à une journée de découverte de leur discipline au complexe Vallis-Laëta à La Valette-du-Var. Au total 230 jeunes de 10 à 15 ans, issus des structures "jeunesse", clubs sportifs varois, centres de loisirs… ont pu tester, tour à tour, toutes les disciplines sous l’encadrement de joueurs professionnels ou espoirs.

Une belle manifestation réalisée dans le cadre de leurs Missions d’intérêt général (MIG), initiées par le Département. Pour rappel, dans le cadre du Code du sport et en partenariat avec le Conseil départemental du Var, les clubs de haut niveau poursuivent la réalisation de MIG consistant notamment en leur participation à des actions d’éducation, d’intégration ou de cohésion sociale. Ces missions se concrétisent par la réalisation d’entraînements délocalisés, de conférences/débats autour de la thématique sportive, d’ateliers de découverte…

Chaque année une quarantaine d’actions est menée sur l’ensemble du Var, touchant un public divers (collégiens, jeunes licenciés, personnes en situation de handicap…). Pour la saison sportive 2017-2018, le Département a consacré 964 000 € à ce dispositif.

 

 

 

 

Insertion par l’habitat, le Département soutient Api Provence avec une subvention de 228 000 €

Publié le 26/04/2018
Dans le Var, l'association Api Provence gère seize résidences sociales et un foyer de travailleurs migrants.

Depuis sa création en 1990, elle participe à la mise en oeuvre d’une politique d’accueil et d’insertion par l’habitat, ainsi que par l’économie. L'association s'adresse à différents publics, jeunes, familles et personnes en difficultés ou exclues. Plus spécifiquement, elle accompagne les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA), résidant dans les logements foyers et les résidences sociales varoises. Et en qualité de référent de parcours d'insertion, elle intervient auprès d’eux. Pour y parvenir, l'association met en oeuvre un service d’insertion itinérant sur le Var. Il offre un accompagnement socio-professionnel de proximité individualisé et collectif dans le cadre d’une prise en charge globale des personnes installées dans des logements-foyers et des résidences sociales, gérés par Api Provence ou Adoma.

En 2017, l'association a bénécifié d'une subvention du Département du Var de 228 000 €, pour le suivi de 240 bénéficiaires du RSA.

 

 

 

 

83 073 € de dotation de fonctionnement versés en 2017 par le Département au collège André Cabasse à Roquebrune-sur-Argens

Publié le 25/04/2018

635 élèves ont fait leur rentrée l'an dernier au collège André Cabasse à Roquebrune. C'est au Conseil départemental qu'incombe la gestion des collèges publics varois : il en assure la construction, l'aménagement et l'équipement mais aussi l'entretien et le service de restauration scolaire. Il finance par ailleurs le fonctionnement de chaque établissement. En matière d'investissement par exemple, il pourvoit à leur équipement, mobilier ou informatique, ainsi qu'aux infrastructures nécessaires à l'activité sportive des élèves. Et pour assurer la vie courante de l'établissement, il verse à chacun des collèges publics varois une dotation annuelle. Cette subvention abonde le budget voté par le conseil d'administration du collège. Elle est gérée directement par le chef d'établissement et l'agent comptable, car les collèges disposent tous d'une autonomie financière, administrative et éducative. Le collège André Cabasse à Roquebrune a ainsi bénéficié en 2017 d'une subvention de fonctionnement de 83 073 € pour les 635 collégiens scolarisés.
Que comprend cette dotation ? Une dotation globale de base, calculée en fonction de l'effectif consolidé, transmis par l'établissement au Département. S'y ajoutent diverses dépenses : travaux urgents, vêtements de travail, transport vers les installations sportives s'il y a lieu... La dotation couvre également le coût des activités pédagogiques complémentaires comme les classes Environnement et territoire initiées par le Département, ou l'aide à la restauration scolaire pour les familles les plus modestes. Le Département a ainsi financé l'an dernier 13 052 € d'aide à la restauration pour les familles des enfants scolarisés au collège André Cabasse.
Pour l'ensemble des 71 collèges publics varois, le Département a versé, en 2017, plus de 6,743 millions d'€ de dotation de fonctionnement pour 41 333 élèves. Il a aussi investi à hauteur de 457 000 € pour la réussite éducative des jeunes Varois.

 

201 410 € octroyés par le Département à l'association Asept Paca qui a organisé des ateliers pour les seniors dans le canton de Roquebrune-sur-Argens

Publié le 19/04/2018

 

Le Conseil départemental du Var a octroyé, en 2017, une subvention de 201 410 € à l'association de santé, d’éducation et de prévention sur les territoires de Provence-Alpes-Côte d'Azur (Asept Paca). Cette subvention a permis de financer des actions de prévention sur différents territoires varois qui se sont déroulés jusqu'en mars 2018, notamment sur le canton de Roquebrune-sur-Argens. Il s'agissait d'ateliers permettant la stimulation de la mémoire et des fonctions cognitives, proposés aux seniors.

L’Asept Paca regroupe les caisses de la Mutualité Sociale Agricole, du Régime Social des Indépendants, la Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) et la Caisse d’assurance maladie maternité des industries électriques et gazières (Camieg) de la région. Elle est plus largement chargée d’assurer la promotion et la réalisation d’actions de prévention et d’éducation en santé qui contribuent à la politique régionale de santé publique, notamment en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS) et les Départements. Le Département du Var subventionne cette association au titre de la Conférence des financeurs de la Prévention de la Perte d'Autonomie du Var, instance financée intégralement par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, dont le Département assure la présidence et la gestion des crédits.

 

 

 

 

Découvrez la brochure compétence sport et jeunesse du Département

Publié le 13/04/2018

Acteur de proximité, le Département joue un rôle majeur en direction du sport et de la jeunesse. D’abord auprès d’une jeunesse varoise, dynamique, volontaire, et pleine de ressources qui participe à l'équilibre des territoires et à la solidarité entre eux. C’est pour elle, que le Conseil départemental s'attache à mettre en oeuvre une politique jeunesse dédiée à tous et sur l'ensemble du département. L’objectif : favoriser l'autonomie, l'insertion professionnelle et l'épanouissement des jeunes. Pour l’atteindre, plusieurs dispositifs ont été mis en place. Certains sont gérés directement par le Département. Comme la bourse d'études, la bourse d'aide à la mobilité européenne, les fonds d'aide aux jeunes et de solidarité logement, les séjours vacances, les aides au Bafa et BAFD, ou le dispositif "sport découverte". D’autres sont mis en œuvre par des associations conventionnées, subventionnées par le Département, par exemple, les missions locales, les associations de prévention spécialisées et de sensibilisation aux conduites addictives…

Acteur sportif majeur, le Département du Var donne la possibilité à tous, hommes, femmes, enfants, seniors, personnes en situation de handicap de pratiquer en compétition ou en loisir la discipline sportive de leur choix : sport de haut niveau, scolaire, féminin, handisport et sport adapté, sport de pleine nature...

Plus d'informations en téléchargeant la brochure "Compétence sport/jeunesse". (PDF, 16,7 Mo)

 

 

 

 

Un budget 2018 tourné vers la solidarité, le développement du Var et la maîtrise des dépenses

Publié le 13/04/2018

Mardi 10 avril, le Conseil départemental s'est réuni en séance plénière pour voter le budget primitif 2018. C'est à Toulon, en préfecture du Var, salle René-Georges Laurin, que s'est déroulé ce vote solennel. Le budget 2018 a pour ambition non seulement de financer la solidarité, principale mission du Département, mais aussi de continuer à mener des politiques volontaristes dans des domaines clés comme la culture, l'éducation, le sport et la jeunesse, ainsi que de maîtriser l'endettement et de dégager suffisamment d'autofinancement pour investir dans le développement du Var. Ces objectifs s'accompagnent de la volonté de préserver le pouvoir d'achat des Varois, comme l'a dit et répété le président de l'assemblée, Marc Giraud. "Malgré la baisse de la Dotation globale de fonctionnement de l’État qui est passée de 122 millions d'euros en 2015 à 78 millions d'euros, soit seulement 7 % de nos recettes de fonctionnement, et des allocations sociales en constante progression, il était impensable d'augmenter les impôts cette année. Les Varois supportent déjà beaucoup de contraintes. Le taux de taxe foncière sur les propriétés bâties reste donc stable, à 15,49 %, car nous sommes soucieux de maintenir le pouvoir d'achat de nos habitants".

Aujourd'hui les allocations sociales, APA, RSA et PCH*, pèsent autour de 326 millions d'euros tandis que l'ensemble des dépenses sociales représentent 591 millions d'euros. Elles représentent près de 57 % des dépenses de fonctionnement évaluées pour 2018 à 1,039 milliard d'euros. L'ensemble des dépenses de fonctionnement inscrites au budget 2018 a diminué de 0,6 % par rapport à 2017. Une nécessité pour le Département qui est contraint de limiter l'évolution de ses dépenses réelles de fonctionnement à 1,2 % par an sur trois ans. Par ailleurs, pour la 4e année consécutive, l'endettement de la collectivité se réduit : l'encours de la dette est passé de 715 à 702 millions d'euros en 2017, soit un ratio d’endettement de 4,81 années largement conforme à la règle prudentielle (inférieur à 10 ans) instaurée par la loi de programmation. L'épargne brute dégagée (c'est à dire le solde entre les recettes et les dépenses réelles de fonctionnement), a été estimée pour 2018 à 108 millions d'euros. Elle permettra à la fois de rembourser le capital des emprunts souscrits et d'autofinancer une part des 135 millions d'euros de dépenses d'investissement prévues au budget. Des investissements sous forme de subventions dans le cadre de l'aide aux communes, ou réalisés directement par la collectivité pour créer ou améliorer des équipements départementaux sur les territoires.

Parmi les projets : la livraison du gymnase François de Leusse à La Londe-les-Maures, celle du Pôle social à Draguignan, les travaux sur la route départementale 559 à Six-Fours-les-Plages, le développement du très haut débit dans plusieurs communes, la restructuration des collèges Raimu à Bandol et Frédéric Montenard à Besse, la construction de l'antenne de la Médiathèque départementale et du bâtiment des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon, la création d’un centre territorial Pôle social/Routes à Sainte-Maxime, la participation au financement de l’échangeur de Sanary-sur-Mer…

* Allocation personnalisée d'autonomie, Revenu de solidarité active et Prestation de compensation du handicap

 

 

 

 

Culture : une politique ambitieuse du Département

Publié le 05/04/2018

La culture comme le sport et le tourisme est, selon la loi Notre du 7 août 2015, une compétence partagée entre les communes, les départements et les régions. Dans le Var, le Conseil départemental s'est depuis longtemps saisi de la question de l'accès à la culture et du développement culturel. Il y consacre en moyenne chaque année 9 € par habitant pour faire de la culture un facteur de développement territorial, personnel et économique. Certaines de ses missions sont imposées par la loi. Par exemple, la promotion de la lecture publique assurée par la Médiathèque départementale, la conservation et la gestion des Archives départementales ou l’élaboration d’un schéma départemental des enseignements artistiques. Mais au-delà de ces compétences obligatoires, le Département mène aussi une politique volontariste partout dans le Var pour rendre la culture accessible à tous les Varois.

Après d’importants investissements réalisés jusqu’en 2015 pour doter la plupart des bassins de vie de structures culturelles performantes, le Département mise sur la richesse et la qualité de l’offre culturelle. En premier lieu à travers ses propres équipements. L’Abbaye de la Celle, l’Hôtel départemental des arts – centre d'art du Var, la Fête départementale du Livre, le Muséum départemental du Var sont autant de lieux pour promouvoir la création artistique, la culture scientifique, la découverte patrimoniale, la connaissance historique... Le Département mène aussi différentes actions dans les territoires comme la tournée des Voix départementales en été, les itinéraires du patrimoine, ou les conférences historiques. Par ailleurs le département subventionne nombre d'équipements, structures et festival culturels de niveau départemental pour plus de 6 millions d'euros chaque année.

 

 

 

 

Le Département signataire du nouveau Schéma d'Amélioration de l'Accessibilité des Services au Public 2018-2023

Publié le 05/042018

L'accessibilité ? Plus qu’un terme, elle renvoie à une notion globale de facilité d'usage. Elle se décline en plusieurs dimensions et recouvre à la fois le temps et la facilité d'accès, la disponibilité du service, son coût, son niveau, la possibilité pour l'usager de choisir entre plusieurs opérateurs, l'information sur l'existence et les modalités des services… À la suite d’un diagnostic établi par les services de l'État et le Département, les attentes et les besoins des Varois ont nourri le nouveau schéma d’amélioration de l’accessibilité des services publics. Un Schéma qui se décline à travers plusieurs actions présentées fin mars, par Marc Giraud, président du Département, lors de sa signature officielle avec le Préfet du Var. Six grandes orientations sont y inscrites : Favoriser l'accès aux droits, en améliorant la coordination des acteurs et la connaissance des interventions de chacun, en accompagnant et autonomisant les usagers dans leurs démarches dématérialisées, et surtout en organisant la mise en place du Premier Accueil Social. Accompagner le développement des Maisons de Services Au Public (MSAP), par l’amélioration de la visibilité des 15 MSAP présentes sur le territoire varois, le dynamisme du réseau d'échanges inter MSAP, l'offre et la qualité des services des MSAP aux côtés de leurs partenaires locaux et institutionnels.

Favoriser, en lien avec le projet régional de santé de l'ARS, l'accès à la santé des varois sur tout le territoire, en confortant l'offre de proximité, le développement de la coordination et la continuité de l'offre de soins. Développer de nouveaux usages et lever les freins à la mobilité par l’amélioration des réseaux de transports et l'intermodalité, l’encouragement de la pratique des modes de transports alternatifs à la voiture individuelle. Favoriser un égal accès aux services de l'emploi, par le Renforcement de l'accès à la formation dans l'ensemble du territoire varois, et la création des conditions favorables aux dynamiques territoriales de l'emploi. Enfin, intervenir en faveur de l'attractivité du territoire en confortant la présence des services marchands de proximité dans les territoires ruraux et les centres-bourgs, et en poursuivant l'amélioration de la connectivité des territoires.

Si aucun budget spécifique n'est alloué à ce schéma, son plan d’actions se déclinera sous la forme de conventions entre les différents acteurs. Il mobilisera l'ensemble des dispositifs déjà existants tels que : fonds de soutien à l'investissement local (FSIL) contrats de ruralité, politique d'appui aux territoires du Conseil départemental, dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR)...


 

 

 

Les collèges, une compétence départementale

Publié le 29/03/2018

Le Département du Var est en charge des 71 collèges publics varois. Il assure la construction, l'aménagement, l'entretien et le financement du fonctionnement des collèges. Il assume également l'équipement qu’il soit mobilier ou informatique des salles de classe, mais aussi des infrastructures sportives. Depuis 2004, le Conseil départemental a également la responsabilité de l'accueil, la restauration, l'hébergement et l'entretien général et technique des bâtiments de ces établissements. Et depuis 2007, il est chargé du recrutement et de la gestion des 850 agents qui exercent ces missions dans les collèges.

C'est aussi au Département de définir la carte scolaire, qui précise dans quel collège public doivent être scolarisés les élèves selon les zones où ils habitent.

Pour connaître l'ensemble de la politique départementale en faveur des collèges, le Département a réalisé une brochure qui recense toutes ses actions. Cette brochure fait partie d'une collection de sept ouvrages qui illustre les sept compétences principales du Département : collèges, social, routes, culture, sport et jeunesse, environnement et tourisme.

Le Département réalise aussi des infrastructures sportives de qualité à proximité des collèges. Depuis 2018, il a investi 118 millions d'€ pour la construction de 29 gymnases. 3 nouveaux sont en cours de réalisation.

A visionner : la vidéo réalisée par le Département sur sa politique en faveur des collèges 

 

 

 

Le Département du Var, acteur engagé au sein du Conseil départemental de la citoyenneté et de l'autonomie

Publié le 29/03/2018

Dans le Var, le Conseil départemental de la citoyenneté et de l'autonomie a été créé en fin d'année 2017, suite à la loi d'adaptation de la société au vieillissement. Cette nouvelle instance est issue de la fusion entre le Comité départemental des retraités et des personnes âgées (Coderpa) et du Conseil départemental consultatif des personnes handicapées (CDCPH). C'est un organisme consultatif visant à renforcer la participation des représentants des usagers à la définition et au suivi des politiques de l'autonomie dans le département.

Rappelons que le Conseil départemental du Var est la collectivité compétente en matière d'autonomie. Il pilote et met en œuvre les dispositifs qui permettent d'aider les personnes âgées dépendantes, notamment le versement de l'Allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile ou en établissement.

Il intervient de la même manière pour les personnes handicapées, pour lesquelles il peut allouer la Prestation de compensation du handicap (PCH) et contrôle les établissements et services à domicile qui leur sont destinés. Présidée par Caroline Depallens, conseillère départementale, le Conseil départemental de la citoyenneté et de l'autonomie est composé de représentants des seniors et des personnes handicapées, de membres de l'État, des collectivités et diverses institutions ainsi que de représentants des employeurs et salariés œuvrant en faveur de ces publics.

 

 

 

 

 

Routes : tout savoir sur la compétence départementale

Publié le 22/03/2018

Le Conseil départemental du Var gère près de 2 900 km de routes. Chaque jour, il entretient, exploite et modernise les axes départementaux. Sa politique en matière de réseaux routiers et de déplacements répond à différents enjeux : économiques, de sécurité, de solidarité et de préservation de l'environnement.

Près de 40 millions d'euros sont investis par le Département, chaque année, pour les infrastructures routières. Ce budget permet d'entretenir le réseau, de surveiller et de préserver les ouvrages d'art et de moderniser les axes routiers départementaux. Les agents du Département ont aussi un rôle actif concernant la surveillance des routes qui permet d'en assurer la viabilité 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

L'ensemble de ces missions sont recensées et détaillées dans la brochure Routes, éditée par le Conseil départemental. Vous y trouverez aussi tout ce qu'il faut savoir concernant les transports des élèves et étudiants handicapés, mission également dévolue au Conseil départemental. Ainsi qu'un volet sur l'aménagement numérique du Var, enjeu de développement économique important dont le Département fait une priorité.

La brochure Routes et réseaux est téléchargeable en cliquant sur ce lien. (PDF, 20,3 Mo)

Retrouvez aussi les compétences départementales en matière de routes et réseaux en vidéo.

 

 

 

Environnement : toutes les missions du Département réunies en une brochure

Publié le 22/03/2018

Le Département très attaché à la qualité de vie des Varois s’efforce chaque jour de concilier la préservation de cette richesse environnementale avec l'aménagement et le développement de ses territoires. Au titre de la taxe d’aménagement, réservée aux Espaces naturels sensibles, le Département a acquis 243 sites naturels pour 13 500 hectares. Certains disposent d’un lieu d'accueil, appelé Maison départementale de la nature, et même d'un Muséum d'histoire naturelle.

Pour le Département, mener une politique en faveur de la nature et des paysages est aussi un levier important permettant de répondre à de nombreux enjeux comme l’urbanisation croissante, les pollutions… Et les incendies de forêt. Face à la gestion des risques sanitaires, le Département déploie ses compétences et moyens nécessaires à la prévention, la lutte et la gestion de l'ensemble des risques sanitaires. Il a fait le choix de se doter d'un laboratoire public

d’analyses, intervenant dans la lutte contre la propagation de virus par le moustique tigre, la santé animale, l’hygiène alimentaire, l’eau, l’environnement, l’air intérieur et le bruit. Pour répondre aux besoins des petites communes rurales, le Département leur apporte aussi une aide technique sur des thématiques précises comme la protection de la ressource en eau, l’assainissement, la restauration et l’entretien des milieux aquatiques. Pour aller encore plus loin, le Département du Var n'hésite pas à s'engager dans des projets avec des partenaires en répondant à des appels à projets européens environnementaux de qualité et en soutenant de nombreuses associations.

Télécharger la brochure environnement (PDF, 16,1 Mo) et sa vidéo.

 

 

 

 

Le Département du Var a édité une brochure sur sa politique touristique

Publié le 14/03/2018

Le Conseil départemental a réalisé sept brochures consacrées à ses principales compétences : social, collèges, routes, sport et jeunesse, culture, environnement et tourisme.

La brochure tourisme recense les différents aspects de la politique touristique ambitieuse menée par le Département, depuis de nombreuses années. Conscient des nombreuses potentialités du Var, le Conseil départemental travaille sur la qualité et la complémentarité des offres touristiques. Le tourisme est un levier de développement profitable à l'ensemble des territoires : tourisme vert, balnéaire, culturel, d'affaires… Le Département participe également à la création d'événements touristiques qui font l'attractivité du Var. Depuis sa création, il soutient le salon consacré au e-tourisme, Voyage en multimédia, qui s'est tenu du 14 au 16 février derniers, au palais des congrès de Saint-Raphaël. Ce rendez-vous autour des nouvelles technologies appliquées au tourisme et à la culture est devenu, au fil des ans, un événement international incontournable pour tous les professionnels du secteur.

À visionner, la vidéo réalisée par le Département sur sa politique touristique !

Le tourisme varois en quelques chiffres

8 millions de touristes

66 millions de nuitées

1re destination touristique française (en dehors de Paris)

1er département touristique de la région PACA

3,3 milliards d’euros de recettes

32 000 emplois liés au tourisme

68 % des séjours ont lieu l’été, 19 % au printemps, 8 % à l’automne et 6 % en hiver

7 jours : c’est la durée moyenne des séjours

 

 

 

Le Département met à la disposition de la Maison des adolescents de Toulon une conseillère conjugale et familiale

Publié le 14/03/2018

​Besoins d'informations, de l'aide dans les démarches, de conseils liés à la santé, les relations familiales, la scolarité, le droit... la Maison des adolescents de Toulon a ouvert ses portes depuis tout juste un an.

Créée à l'initiative du professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre., elle offre 500 m² dédiés à l'adolescent en plein cœur de Toulon, quartier de la Visitation près du cours Lafayette. Une équipe pluridisciplinaires (médecins, éducateurs, psychologues…) s'y relaie pour apporter une écoute aux jeunes varois de 11 à 25 ans.
Depuis son ouverture, le Département participe à son fonctionnement à hauteur de 50 000 €. Puis pour répondre aux demandes régulières du public reçu, le Département a mis à la disposition de la structure une de ses conseillères conjugale et familiale.

Elle intervient au sein de la Maison des adolescents depuis septembre 2017 auprès d'adolescents et de jeunes majeurs afin de répondre à leurs questions sur la vie affective, de couple, la sexualité, la contraception, les maladies sexuelles transmissibles...

Maison des adolescents, 71 place Pécheret.

Horaires d’ouverture : le lundi de 15 h à 19 h 45, du mardi au vendredi de 13 h à 19 h 45. Tél. 04 94 92 11 12

 

 

 

 

Le Département du Var brille au Salon international de l’agriculture

 

Publié le 08/03/2018

 

Investi dans la création, la recherche et l’innovation pour l’agriculture, l’horticulture et la viticulture, le Conseil départemental du Var, pour sa première présence au Salon international de l’agriculture, a mis à l'honneur trois structures qui, chacune dans son domaine, travaille au service des producteurs.

Le Centre de recherche et d'expérimentation sur le vin rosé, la SICA MAF, société du marché aux fleurs d'Hyères, et le Syndicat du centre régional d'application et de démonstration horticole (Scradh), station d'expérimentation, d'innovation végétale et technique de l’institut ASTREDHOR, contribuent à l'excellence de l'horticulture et de la viticulture varoise.

 

C'est sur son stand, inauguré par Marc Giraud, président du Conseil départemental du Var, mardi 27 février, que le Département a invité ces établissements partenaires, du samedi 24 février au dimanche 4 mars. Chacun à leur tour, trois jours durant, ils ont proposés diverses animations et ateliers aux plus de 600 000 visiteurs présents au Salon international de l'agriculture. Le public a ainsi pu découvrir les caractéristiques des vins rosés élaborés dans le Var, puis réaliser des bouquets de fleurs varoises avant de déguster des espèces végétales comestibles…

À chaque fois dans un décor différent puisque le stand changeait d'allure tous les trois jours. Original et innovant, l'espace réservé au Département du Var a été remarqué et plébiscité. Il a attiré pas moins de 20 000 personnes venues découvrir les richesses varoises. De quoi tirer un bilan très positif de cette première participation du Conseil départemental au Salon international de l'agriculture.

 

 

 

 

Le Conseil départemental, premier acteur social du Var

Publié le 08/03/2018

Avec près de 571 millions d'€ consacrés en 2017 à l'action sociale et à l'habitat, le Département confirme son rôle de chef de file en matière de solidarité dans le Var. Ses missions, qui lui ont été confiées par la loi, représentent plus de 55 % du budget de fonctionnement de la collectivité.

Mais quelles sont dans le détail ces actions ? Quels dispositifs finance le Conseil départemental ? Quelles sont les aides qu'il apporte au quotidien aux familles, aux personnes âgées, aux Varois en grande précarité ?

Des travailleurs sociaux qui accompagnent le public dans tous les cantons aux assistants maternels qu'il agrée, de l'adoption qu'il encadre aux services de santé et de prévention départementaux, du RSA qu'il finance à la prise en charges des personnes handicapées, du maintien des personnes âgées chez elles à l'amélioration de l'habitat…

Vous retrouverez l'ensemble des compétences départementales dans la brochure Social.

Elle est téléchargeable en cliquant ici

Retrouvez aussi le champ des compétences sociales du Département en vidéo.

 

 

 

Le débat d’orientation budgétaire du Conseil départemental s'est tenu en assemblée plénière à Draguignan

Publié le 23/02/2018

C'est le 22 février qu'a eu lieu, dans la salle historique des délibérations à Draguignan, le vote du Débat d'orientation budgétaire (DOB). Cette étape incontournable et préalable au vote du budget qui aura lieu le 10 avril à Toulon, a mis en lumière les contraintes auxquelles la collectivité doit faire face et le cadre budgétaire fixé pour 2018. Les dépenses sociales ont ainsi évolué de 8 % ces trois dernières années. Elle représentaient plus de la moitié des dépenses de fonctionnement en 2017, soit 571 millions d'€. Et pour 2018, les augmentations prévisionnelles s'établissent entre 2 et 10 % selon qu'il s'agit du RSA, de l'APA pour les personnes âgées ou de la PCH pour les personnes handicapées. Par ailleurs la prise en charge des mineurs non accompagnés pèse de plus en plus lourdement sur les finances du Département. Et les frais d'hébergement en établissement ont subi une forte augmentation. Le reste à charge sur les allocations individuelles de solidarité (RSA, APA et PCH), c'est à dire la différence entre les allocations versées par le Département et les compensations octroyées par l’État, est ainsi estimé à 169 millions d'€ pour 2018.

Par ailleurs le Département doit se conformer à un nouveau cadre normatif, profondément réformé par la loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022. Les collectivités locales doivent en effet participer au redressement des finances publiques à hauteur de 13 milliards d'€ sur le quinquennat. Un nouveau mécanisme impose donc au Département de limiter à 1,2 % par an ses dépenses de fonctionnement, et ce pendant 3 ans, au risque d'une sanction financière de 75 % du dépassement constaté.

Pour résoudre cette difficile équation, le Conseil départemental s'est fixé pour objectif une plus grande maîtrise des dépenses de personnels et des charges financières contenues autour de 20 millions d'€. La priorité vise à continuer de financer la solidarité. Pour autant, le Département poursuit sa politique volontariste dans les domaines de l'action éducative, du sport et de la jeunesse, de la culture et du tourisme.

Côté investissement, le Conseil départemental entend maintenir une enveloppe importante à destination des projet structurants sur l'ensemble du territoire. 132 millions d'€ sont prévus en 2018, dont 40 millions pour les infrastructures routières et les travaux forestiers, 38 millions pour les bâtiments et collèges et 30 millions pour l'aide aux communes. Notons que le Département n'a pas prévu d'utiliser le levier fiscal pour faire face à ces contraintes. Le taux départemental de taxe foncière sur les propriétés bâties, parmi les plus bas de France, ne sera pas augmenté jusqu'à la fin du mandat.

 

 

Le Département, partenaire privilégié du Tour cycliste du HautVar Matin

Publié le 20/02/2018

C'est en deux étapes que s'est déroulé les 17 et 18 février dernier, le très disputé Tour du Haut Var matin, seule course cycliste professionnelle dans le Var qui réuni les coureurs des plus grandes équipes.

18 formations internationales étaient représentées ce week-end. La première étape a vu les champions s'affronter entre Le Cannet-des-Maures et Fayence. Un parcours de 169,7 km sur des routes au dénivelé non négligeable comme en connaît le Var, qui passait par les communes du Muy, de La Motte, Bagnols-en-Forêt, Saint-Paul-en-Forêt, Seillans, Callian, Montauroux et Tourettes. Le lendemain, les coureurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes sur 188,5 km entre Vidauban et Flayosc, traversant Lorgues, Salernes, Villecroze, Tourtour ou Ampus.

La course, lancée en 1969, fêtait ses 50 ans cette année, sous le parrainage de Raymond Poulidor. Partenaire de l’événement depuis de longues années, le Département finance la manifestation à hauteur de 10 000 €.

 

 

 

Le Département verse 154 000 à € Clarisse environnement pour ses ateliers-chantiers d'insertion

 

Publié le 19/02/2018

L'association Clarisse environnement mène depuis 1993, de nombreux chantiers et ateliers d'insertion par l'activité économique. Spécialisée dans l'environnement et la ressourcerie, l'association propose des chantiers d’entretien d’espaces verts, ruraux et forestiers, pour le compte de 7 communes, dont Roquebrune-sur-Argens et Puget-surArgens. Elle dispose aussi d'un atelier de ressourcerie installée à Fréjus avec la vente des objets restaurés en Brocante solidaire.

Le Département est engagé dans une politique volontariste en matière d'insertion professionnelle à travers notamment de contrats aidés, pour les bénéficiaires du RSA.

En 2017, 32 personnes ont été titulaires d'un contrats d'insertion avec Clarisse environnement. Pour cela, le Département a versé 154 000 € à l'association. Grâce à ces contrats, les bénéficiaires du RSA se sont engagés dans un projet professionnel.

 

 

 

 

74 601 € de dotation de fonctionnement versés en 2017 par le Département au collège Marie Mauron à Fayence

Publié le 12/02/2018

Le Département assure la construction, l'aménagement, l'entretien des collèges publics varois. Il finance ainsi le fonctionnement de chaque établissement. En matière d'investissement par exemple, il pourvoit à leur équipement, mobilier ou informatique, ainsi qu'aux infrastructures nécessaires à l'activité sportive des élèves. Et pour assurer la vie courante de l'établissement, il verse également à chacun des 70 collèges varois une dotation annuelle. Cette subvention abonde le budget voté par le conseil d'administration du collège. Elle est gérée directement par le chef d'établissement et l'agent comptable, car les collèges disposent tous d'une autonomie financière, administrative et éducative. Le collège Marie Mauron à Fayence a ainsi bénéficié en 2017 d'une subvention de fonctionnement de 74 601 € pour les 553 collégiens scolarisés.

Que comprend cette dotation ? Une dotation globale de base, calculée en fonction de l'effectif consolidé transmis par l'établissement au Département. S'y ajoutent diverses dépenses de l'établissement : travaux urgents, vêtements de travail, transport vers les installations sportives s'il y a lieu... La dotation couvre également le coût des activités pédagogiques complémentaires comme les classes Environnement et territoire initiées par le Département, ou l'aide à la restauration scolaire pour les familles les plus modestes. Le Département a ainsi financé l'an dernier 17 015 € d'aide à la restauration pour les familles des enfants scolarisés au collège Marie Mauron.

Pour l'ensemble des 70 collèges publics varois, le Département a versé, en 2017, plus de 6,743 millions d'€ de dotation de fonctionnement pour 41 333 élèves. Il a aussi investi à hauteur de 457 000 € pour la réussite éducative des jeunes Varois.

 

 

Les écoliers de Saint-Paul-en-Forêt initiés à la calligraphie médiévale par les Archives départementales

Publié le 02/02/2018

Les Archives départementales, par le biais de leur service éducatif, proposent différents ateliers pédagogiques aux écoles primaires et aux établissements secondaires du Var.

L'objectif est d'aider les élèves à mieux comprendre l'histoire du Var grâce à la découverte des documents d'archives. Le 18 janvier dernier, c'est une classe de l'école primaire de Saint-Paul-en-Forêt qui a remonté le temps pour découvrir l'histoire de l'écriture. Les enfants accompagnés de leur enseignante se sont rendus à Draguignan. Ils ont, dans un premier temps, visité le bâtiment ultra-moderne des Archives. Puis, ils ont été initiés à la calligraphie. Ils ont retracé l'histoire de l'écriture depuis son apparition pendant l'Antiquité jusqu'à la période médiévale.

Enfin, les élèves ont pu tester, grâce à un stylo feutre calligraphique, la minuscule caroline, une écriture datant des IXe et Xe siècles. Cet atelier a rencontré une forte adhésion de la part des jeunes Varois et de leur professeur.

 

 

 

"Inside Moebius, l'alchimie du trait" a attiré 24 300 visiteurs à l'Hôtel départemental des Arts, centre d'art du Var

Publié le 02/02/2018

L'Hôtel des départemental des Arts, centre d'art du Var (HDA Var) installé à Toulon, a proposé du 21 octobre 2017 au 21 janvier 2018, une exposition événement sur le travail de Jean Giraud, plus connu sous le pseudonyme Moebius. Intitulée "Inside Moebius, l'alchimie du trait", cette rétrospective a permis à plus de 24 000 férus de bande dessinée ou simple amateurs et curieux, de découvrir en profondeur le travail de l'artiste, depuis ses débuts avec Blueberry jusqu’à Arzach, La faune de Mars ou 40 days dans le désert B.

Ils ont aussi pu apprécier la grande influence qu'a exercé Moebius auprès de personnalités littéraires et cinématographiques tels que Paolo Coelho, George Lucas, Hayao Miyazaki, Federico Fellini, Ridley Scott, James Cameron ou encore Luc Besson.

Avec plus de 300 œuvres du dessinateur exposées dans l'ensemble de ses espaces, l'Hôtel des départemental des Arts, centre d'art du Var, a donné l'occasion aux visiteurs de plonger dans l’univers d’un dessinateur de génie, d’une icône de la bande dessinée, qui a largement dépassé les limites de la discipline.

L'HDA Var expose depuis 1999 des artistes contemporains à la renommée internationale en explorant un large panel de pratiques artistiques. À la peinture, la sculpture et la photographie, se sont ajoutés ces cinq dernières années l'architecture, la vidéo, les arts numériques et la bande dessinée.

 

 

Santé : le Comité départemental d’éducation pour la santé (Codes) du Var organise des ateliers pour les seniors à Roquebrune-sur-Argens avec le soutien du Département

Publié le 29/01/2018

Promouvoir un vieillissement en bonne santé des Varois autonomes de plus de 60 ans résidant dans le Var par le biais d'action de prévention de la perte d'autonomie en lien avec les communes : tel est l'objectif du Codes. Pour cela, ateliers et conférences, intitulé "Bien dans son corps" ont été organisés en partenariat avec le CCAS. Plusieurs thèmes ont été abordés sur le bien-être, le sommeil ou encore la prévention des accidents de la vie courante. Le Codes poursuit son intervention sur la commune en ce début d'année avec un cycle de 8 ateliers toujours sur la thématique bien dans son corps.

Le Comité départemental d’éducation pour la santé du Var, association de loi 1901, est membre de l’Ireps Paca (Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé). Composé de professionnels qualifiés, le comité accompagne les politiques de Santé publique. Il analyse les besoins de santé locaux, exerce un rôle de soutien et d’expertise auprès des professionnels et développe des programmes de promotion de la santé. Ses capacités d’expertise et d’action sont au service de l’amélioration de la santé des populations

Le Codes est subventionné par le Département au titre de la Conférence des financeurs de la Prévention de la perte d'autonomie du Var, instance financée intégralement par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, et dont le Département assure la présidence, conjointement avec l'Agence régionale de santé, et la gestion des crédits. La subvention 2017 au Codes était de 105 000 €  pour des actions de prévention sur différents territoires programmées jusqu'en mars 2018.


 

 

Le Département invite les jeunes Varois à s'initier gratuitement à une activité sportive

 

Publié le 25/01/2018

Pirogue, BMX, escalade, sport de raquette comme le padel, football américain, haltérophilie, hip hop, et bien d'autres sports…

Depuis 2017, avec le Pass'sport découverte, le Département propose aux jeunes, de découvrir des activités pendant les vacances scolaires d'hiver, de printemps et de la Toussaint. Ils ont accès à un stage gratuit de 2 jours, encadré par des éducateurs qualifiés. Pour pouvoir en bénéficier, il suffit d'être âgé de 11 à 15 ans et d'habiter dans le Var.

Les activités se déroulent sur plusieurs communes varoises, comme La Seyne, Le Beausset, Lorgues, Montauroux, Draguignan, Toulon… Elles se pratiquent dans les infrastructures des collèges, mais aussi sur les espaces naturels sensibles appartenant au Département, ou encore sur des plateaux sportifs des communes ou les bases nautiques.

Pour que les inscriptions soient facilitées, les services départementaux ont mis en place une procédure en ligne, tout en conservant une inscription classique sur papier. Le Département du Var joue un rôle majeur en direction du sport et de la jeunesse.

Partout, pour tous, il est acteur du quotidien des Varois.

 

 

 

Le président Marc Giraud a présenté ses vœux au 5 600 agents du Département qui œuvrent pour le Var et les Varois

Publié le 25/01/2018

C'est au cours de deux cérémonies, l'une à l'Hôtel du Département à Toulon le 11 janvier, l'autre au pôle Chabran à Draguignan le 16 janvier, que Marc Giraud a présenté ses vœux au personnel du Conseil départemental. "Vous apportez aux Varois toute l'aide, tous les services, toutes les offres dont ils ont besoin," a-t-il rappelé à l'adresse des 5 600 agents, engagés sur tous les cantons dans la mise en œuvre des compétences départementales. "Dans le domaine du social, des routes, des collèges, du sport, de la jeunesse, de l'environnement, ce service au public est au cœur de vos métiers, de ma présidence et des ambitions de ma majorité", a-t-il fait valoir, détaillant les derniers équipements réalisés pour améliorer le service aux Varois : les récents locaux de La Loubière à Toulon, le nouveau pôle social à Draguignan, le futur pôle technique et social à Sainte-Maxime, le collège de Carcès ou ceux entièrement réhabilités de l'Herminier à la Seyne et de l'Estérel à Saint-Raphaël qui seront inaugurés d'ici quelques semaines.

Le président a également acté pour 2018 la réforme du fonctionnement de l'administration départementale "pour plus d'efficacité, plus de lisibilité, plus de réactivité", une réforme confiée à un nouveau directeur des services. Évoquant le contexte délicat des trois dernières années (augmentation des dépenses de solidarité, prise en charge obligatoire des mineurs non accompagnés, ponctions de l’État…), Marc Giraud a également souligné l’investissement des élus de la Majorité départementale. "Je suis fier du travail accompli. Trois budgets serrés, au plus juste des besoins en fonctionnement, alliés à des investissements réduits à l’essentiel, ont permis d’obtenir un excédent de 47 millions d’euros lors du dernier compte administratif. Hélas, les contraintes budgétaires demeureront fortes en 2018. Cette année sera faite comme la précédente de rigueur, de sérieux et d'exigence, mais dans un esprit résolument positif avec une action harmonieuse, homogène et respectueuse de chacune des parties du Var. Les rencontres hebdomadaires instaurées avec les maires ont fortifié le lien entre le Département et les communes varoises. Cette démarche nouvelle a permis de soutenir les équilibres territoriaux en réaffirmant la présence du Département aux côtés de tous ceux qui ont besoin de lui. Je veux être le Président d’un Var uni, solidaire et dynamique, agissant partout et pour tous". 

Ainsi, l'aide aux communes est maintenue à hauteur de 30 millions d'€, les investissements routiers autour de 40 millions d'€, les expositions, conférences et concerts pérennisés ou développés sur l’ensemble des territoires. Marc Giraud a évoqué quelques beaux projets pour 2018. Parmi eux : la Maison de l'espace nature départemental du Plan sur les communes de La Garde et du Pradet, vitrine des politiques environnementales, le gymnase de la Londe dont l'ouverture est attendue en octobre, la restructuration du collège Raimu à Bandol, le Pass sport découverte reconduit pour les jeunes de 11 à 15 ans, le lancement d'un nouvel espace d'exposition départemental à Draguignan… et bien sûr la Métropole Toulon Provence Méditerranée à laquelle le Département transférera certaines de ses compétences d'ici 2020. "La Métropole est une chance pour le Var", a insisté le président. "Avec 40 % de la population varoise, des atouts économiques, touristiques, culturels, sportifs, c’est la locomotive nécessaire à l’émergence du Var. Il faut l’accompagner et la soutenir autant que l’on peut. Nos destins sont liés. Je rappelle que le Département transférera ses compétences sur le seul territoire des 12 communes concernées. Il faudra continuer à les exercer sur les 141 autres qui représentent 60 % de la population varoise ! Elles attendent du Département le même engagement, le même soutien, le même accompagnement".

 

 

Les élèves du collège Marie Mauron à Fayence sensibilisés à la sécurité routière dans le cadre du Challenge Inter-Collège financé et co-animé par le Département

Publié le 18/01/2018

La sécurité routière est une préoccupation majeure du Département qui gère, sur tout le Var, 2 900 kilomètres de routes départementales1. Il intervient directement sur le réseau routier en procédant à des opérations de sécurisation et d'aménagement mais œuvre aussi, en amont, à travers la sensibilisation des usagers. Depuis 2006, il a mis en place, avec la préfecture du Var, la Maison de la sécurité routière (MSR). La structure mène de nombreuses actions de prévention notamment auprès des plus jeunes, premières victimes de la route. Parmi les actions-phares de la MSR, le challenge Inter-Collège : une action unique en France créée il y a 21 ans déjà en partenariat avec l’Éducation nationale, dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR).

Cofinancé à part égale par l’État et le Conseil départemental qui y consacre autour de 12 000 €, le challenge concerne cette année une vingtaine d'établissements, soit environ 6 000 élèves, dont le collège Marie Mauron à Fayence.

Que faire lorsqu'on est victime d'un accident ? Comment porter de l'aide ? Prévenir les secours ? Mais aussi quels sont les risques liés aux addictions au volant (cannabis, alcool…) ou, plus impactant encore, l'analyse d'une scène d'accident : les exemples présentés alternativement dans les différents ateliers par la MSR, les associations, la gendarmerie de secteur ou le Service départemental d’incendie et de secours du Var (SDIS), sont concrets. Le 11 janvier dernier, les élèves de 4e ont assisté à 5 ateliers d'une heure, tandis que les 6e ont bénéficié d'une sensibilisation sur les comportements à risque dans les transports scolaires.

Pour tous les élèves, ces animations constituent le point de départ d'un travail éducatif décliné durant l'année. Les élèves ont à réaliser une œuvre collective vectrice d'un message de sécurité routière. Les meilleures productions seront récompensées en fin d'année, lors de la traditionnelle remise des prix du Challenge Inter-Collège.


 

109 250 €, c'est le montant de la subvention accordée par le Département à l'association Les compagnons bâtisseurs

Publié le 12/01/2018

L'association Les compagnons bâtisseurs Provence œuvre en faveur de l'insertion sociale. Elle intervient sur le canton et peut aider les habitants à rénover eux-mêmes leur logement vétuste. Cette action, intitulée auto réhabilitation accompagnée, est soutenue par le Département à hauteur de 76 000 € pour 2017. Elle s'adresse aux personnes en grande précarité sociale, locataires ou propriétaires occupants très modestes. Divers travaux de second œuvre peuvent être réalisés comme la peinture des murs, des travaux d'électricité et de plomberie, la réfection des sols, le réaménagement d'une cuisine ou encore la création d'espaces de rangement... Une équipe de bénévoles réalisent le chantier avec les habitants. Cette action s'inscrit dans une démarche collaborative car elle associe l'ensemble des travailleurs sociaux du canton. En effet, les personnes sont orientées par les agents des services sociaux du Département ou des CCAS.

L'auto réhabilitation accompagnée se pose comme une solution aux besoins des locataires et des propriétaires occupants qui souhaitent réhabiliter leurs logements. Elle entre dans les objectifs de la politique départementale en matière d'insertion sociale et de lutte contre la précarité.

Deux autres actions des compagnons bâtisseurs sont subventionnées par le Département à hauteur de 33 250 €. Elles concernent la lutte contre la précarité énergétique sur des cantons de l'Aire dracénoise, la Provence verte et Haut Var Verdon.

 

 

 

Le Département maintient son dispositif Var jeunesse pour 2018

​Publié le 11/01/2018

Que ce soit pour partir en colonie ou en voyage scolaire, le Département du Var, offre un dispositif d'aides individualisées aux familles pour permettre aux enfants entre 6 et 18 ans de partir. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

La famille doit être domiciliée dans le Var, choisir des séjours agréés et en France métropolitaine. Ensuite, l'aide est soumise à des conditions de ressources. Son calcul tient compte du revenu fiscal de référence divisé par 12 auquel on ajoute éventuellement les prestations familiales et le revenu de solidarité active, divisé par le nombre de parts fiscales. Le résultat doit être inférieur ou égal à 1 050 €. Un simulateur, via le site du Département permet de calculer le montant de la participation éventuelle départementale, une fois le type de séjour choisi.

Quant aux jeunes entre 17 et 26 ans ayant obtenu leur Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (Bafa) ou au Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD), ils peuvent bénéficier d'une aide financière d'un montant de 150 €. Versée par le Département, elle est attribuée, au cas par cas, selon les ressources du demandeur.

Toutes les informations et le simulateur en ligne sur le site du Département 

Le dossier peut également être retiré dans les services du Département :

• à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,

• à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,

• dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

 

 

 

En 2017, le Département du Var a octroyé 615 600 € de subventions aux comités sportifs départementaux 

Publié le 05/01/2018
​Athlétisme, rugby, judo, voile ou encore tennis… Plus de 228 000 Varois et Varoises pratiquent une activité sportive en club, sur l'ensemble du territoire. Dans la plupart des disciplines, des comités départementaux existent, afin de fédérer et développer les clubs, informer au mieux les licenciés et sélectionner des jeunes sportifs pour de grandes compétitions. Le Conseil départemental du Var, dans le cadre de sa politique sportive, soutient le mouvement sportif varois et donc les comités sportifs départementaux. Sur les 74 comités varois, 42 reçoivent une subvention du Département, pour un montant global de 615 600 €.
Ces aides sont de deux types. Elles concernent, d'une part, le fonctionnement des comités, et prennent alors la forme d'une aide forfaitaire de base pour les actions fédérales en fonction du nombre de licenciés ou d'une aide spécifique s'appuyant sur des actions en accord avec la politique sportive départementale (formation sportive, arbitrage, accompagnement à l'obtention de labels fédéraux, détection, perfectionnement, etc). D'autre part, sont octroyées par le Conseil départemental, des aides à l'investissement. Elles permettent alors de soutenir l'achat de matériel sportif mutualisé (matériels de découverte de la pratique sportive, kits pédagogiques, etc.). 
En 2017, sur le montant total des subventions destinées au comités sportifs départementaux,  586 800 € étaient destinés à leur fonctionnement, et 28 800 € aux investissements. Les différentes aides départementales ont notamment permis la promotion et le développement de nombreuses disciplines, l'achat de matériels nécessaires à la pratique sportive ou l'organisation de diverses compétitions dans le Var. 
 

 

 

Du 15 novembre au 15 mars, le Département active son plan de viabilité hivernale

Publié le 05/01/2018

Depuis le 15 novembre, le Département du Var a activé son dispositif hivernal sur les routes départementales. Verglas, brouillards givrants et même neige… Le retour de l'hiver et des basses températures peuvent dégrader les conditions de circulation. Pour limiter au maximum les conséquences des intempéries, assurer la sécurité des usagers et la fluidité du trafic sur les 2 900 km de routes sous sa responsabilité, le Département met en œuvre des moyens matériels et humains importants. Les équipes - les chauffeurs par exemple - sont formées pour ces épisodes hivernaux. Elles disposent également d'engins adaptés et performants pour saler et déneiger les routes. Un suivi quotidien des conditions météorologiques permet d’évaluer les risques et d’anticiper les interventions. Les actions de salage ou, quand c'est nécessaire, de déneigement, sont organisées de nuit afin que le réseau soit praticable, en toute sécurité, dès 7 heures du matin. Des circuits d'intervention sont pré-définis, avec en priorité, les axes principaux, les itinéraires de transport scolaire ou les dessertes des collèges. Les agents du Département sont mobilisés 7 jours sur 7. Des astreintes sont organisées pour pouvoir intervenir à tout moment.

 

 


Inauguration de l’exposition Ulysse, voyage dans une Méditerranée de légendes à l’Hôtel départemental des expositions du Var (HDE Var) à Draguignan 

Publié le 11/06/2021


Le 3 juin, le Département a inauguré son tout nouvel Hôtel départemental des expositions à Draguignan. En plus d’un magnifique espace d’exposition, les visiteurs peuvent découvrir jusqu’au 22 août l’exposition événement Ulysse, voyage dans une Méditerranée de légendes. Quelle influence ce personnage mythologique a-t-il sur la culture occidentale et l’histoire des arts ? C’est autour de ce questionnement que Milan Garcin, commissaire de l’exposition, l’a construite. “On suit les aventures d’Ulysse à travers dix épisodes qui ont marqué son retour”, explique-t-il. “Cette exposition permet non seulement au visiteur de se mettre dans les pas d’Ulysse mais c’est aussi une manière de découvrir comment les différentes époques se sont saisies de l’iconographie qui résulte de l’épopée. Cela implique notamment que plusieurs époques coexistent dans les salles, de sorte que nous ayons des œuvres antiques, des peintures de la Renaissance, de l’art contemporain qui figurent côte à côte dans le parcours. Certaines pièces, venues de musées incroyables, n’ont jamais été montrées en France”. 

Plus de 150 sculptures, céramiques, tableaux, créations modernes… issus d’une soixantaine de musées nationaux, internationaux et institutions culturelles de renom forment cette exposition. Parmi elles, un bronze daté du Ier siècle après J.-C., représentant le cyclope Polyphème dévorant l’un des compagnons d’Ulysse, prêté par le Staatliche Antikensammlungen und Glyptothek de Munich, un fragment de rouleau de papyrus retrouvé en Égypte et conservé à Sorbonne Université, Institut de papyrologie à Paris ou encore un relief monumental de six mètres, issu du Kunsthistorisches Museum, Musée de l’histoire des arts de Vienne et prêté pour la dernière fois il y a plus de 100 ans. Des commandes ont aussi été passées auprès d’artistes contemporains, comme Anne et Patrick Poirier, Camille Grandval et Damien MacDonald, pour compléter le dispositif scénographique. Et des représentations plus actuelles du héros, dans l’art cinématographique, les dessins-animés ou les jeux vidéo sont aussi proposées au visiteur.

Infos et réservations sur hdevar.fr

Plein tarif : 5 €

Tarifs réduits : à partir de 2 €

Gratuit pour les moins de 16 ans

 

Le Département ouvre 21 de ses collèges pour accueillir les enfants des personnels soignants, des agents de l’ASE et du champ médico-social

Publié le 27/03/2020

Face à l’épidémie de coronavirus, le Département se mobilise pour assurer la continuité de service public. Il a activé son Plan de continuité d'activités (PCA). Et pour soutenir les médecins et personnels soignants en première ligne dans cette crise sanitaire mais aussi les agents de l’aide sociale à l’enfance, eux aussi extrêmement mobilisés, et tous ceux du champ médico-social, il a ouvert 21 collèges pour accueillir leurs enfants.

Une centaine d’agents départementaux volontaires assurent au quotidien les missions d’accueil et d’entretien  pour ces élèves. Des procédures spécifiques ont été mises en place pour le nettoyage et la désinfection des locaux mais aussi pour respecter les gestes barrières. Dans chaque établissement, des zones d’accueil ont été définies et les agents sont tous munis d’équipements de protection individuelle (EPI) : masque, gants, lunettes, blouse…

Les 21 collèges ouverts :

- Henri Nans à Aups
- Joseph d'Arbaud à Barjols
- Paul Cézanne à Brignoles
- Geneviève de Gaulle-Anthonioz à Carcès
- Emile Thomas à Draguignan
- Jean Rostand à Draguignan
- Léonard de Vinci à Montauroux
- Les Chênes à Fréjus
- Guy de Maupassant à Garéoult
- Jules Ferry à Hyères
- Les Eucalyptus à Ollioules
- Pierre Gassendi à Rocbaron
- Henri Matisse à Saint-Maximin
- Victor Hugo à Gassin
- Les Seize Fontaines à Saint-Zacharie
- Berty Albrecht à Sainte-Maxime
- Henri Wallon à La Seyne-sur-Mer
- Maurice Genevoix à Toulon
- Peiresc à Toulon
- Paul-Emile Victor à Vidauban
- Yves Montand à Vinon-sur-Verdon

Pour plus de renseignements sur les services mis en place par le Département dans le cadre de son Plan de continuité d’activités, un accueil téléphonique pour le public est organisé au 04 83 95 00 00.

 

 

 

Dans un contexte pandémique, le Département du Var s’organise

Publié le 20/03/2020

Le Département du Var doit adapter son activité suite à la déclaration du Président de la République du 16 mars 2020 et dans le cadre de la pandémie de Covid19 qui frappe le pays. Le choix d'un large confinement a été orienté par les scientifiques en s’appuyant sur l’exemple d'autres nations touchées. Chacun d’entre nous doit respecter le confinement et les mesures barrières lors de ses déplacements, permettant une propagation du virus nettement ralentie dans les prochaines semaines. Pour quinze jours minimum, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

- effectuer les trajets de son domicile à son lieu de travail, lorsque le télétravail est impossible, et les déplacements professionnels qui ne peuvent pas être différés ;

- faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;

- se rendre auprès d’un professionnel de santé ;

- se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;

- faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

Dans ce contexte, le Président du Département, Marc Giraud, a demandé à l'Administration départementale de veiller :

- d’une part, à la protection de la santé des agents et à l’organisation du travail dans les meilleures conditions possibles ;

- d’autre part, à assurer la continuité des services publics, notamment sur les missions prioritaires, afin que la population et les partenaires économiques ou associatifs du Département soient accompagnés au mieux dans cette période de fortes perturbations de nos habitudes.

Les services publics départementaux essentiels à la vie du pays font l’objet d’une attention particulière. Il s’agit notamment :

- de la garde des enfants placés au Centre Départemental de l'Enfance ou dans des structures associatives et, plus généralement, des missions de la protection de l’enfance en lien direct avec la sécurité et le bien-être au quotidien des enfants ;

- du maintien de la circulation routière dans de bonnes conditions de sécurité et de viabilité sur le réseau routier départemental et, plus généralement, des missions en rapport avec la gestion de ce domaine public routier (télécommunications, électricité, gaz, eau potable, eaux usées, etc.) ;

- du paiement des prestations financières, qu’elles soient tournées vers le personnel (paie notamment), tournées vers les publics (prestations sociales notamment) ou tournées vers les partenaires (entreprises notamment) ;

- de la gestion de la collectivité dans ce contexte de crise.

Par ailleurs, afin de permettre aux personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire d’exercer leur travail, en lien avec l’Éducation nationale, 20 collèges ont été ouverts et accueillent un peu moins d’une cinquantaine d’élèves répartis sur le territoire départemental.

La fermeture de certains services s’impose au Département. Il s’agit notamment du Muséum départemental du Var, des Maisons départementales de la nature, des Archives départementales, des gymnases.

Du fait des restrictions de déplacement pour la population, d’autres services s’interrompent. Il s’agit notamment de l’accueil du public dans l’ensemble des bâtiments départementaux (hors CDE et collèges pour les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire) : centres sociaux, centres routiers, lieux culturels. Un accueil téléphonique pour le public est naturellement organisé au 04 83 95 00 00.

Lorsque la nature de l’activité est compatible avec le télétravail, l’activité est maintenue et les services départementaux se mobilisent pour vous accompagner. Lorsque l’activité nécessite une présence physique, le niveau d’activité et l’organisation du travail sont adaptés de façon à ce que les conditions sanitaires d’exercice protègent au mieux la santé des personnels au regard des recommandations nationales et dans le strict respect des gestes barrières.

En ce sens, certains principes ont déjà été énoncés à tous les agents du Département :

- rappel de la stricte application des gestes barrières en toutes circonstances,

- organisation de toutes les réunions en visioconférence ou conférence téléphonique,

- limitation des déplacements au strict nécessaire,

- interdiction de réunions de convivialités.

 

 

 

RD 37 et 38 à Tanneron : un nouveau carrefour créé par le Département pour un montant de 350 000 €

Publié le 20/03/2020

Au niveau de Tanneron, la RD37 supporte un trafic important et le carrefour non aménagé avec la RD38 engendrait des situations accidentogènes. D'autant plus que le stationnement anarchique côté lac et le manque de visibilité en certains points ne permettaient pas des mouvements de tourne à gauche en toute sécurité.

Au vu de cette situation, le Département a décidé d'aménager un carrefour en tourne à gauche et de mettre en place un dispositif interdisant les stationnements directs à partir de la RD37. Ce dispositif consiste à mettre en place un aménagement de type - Muret Véhicule Léger - qui remplace par endroit les glissières de sécurité et canalise les mouvements de véhicules sur des accès existants et sécurisés.

Le Département a consacré 350 000 € pour ce nouvel agencement. Les RD 37 et 38 font partie des 3 200 kilomètres de routes que le Département du Var entretient, exploite et modernise quotidiennement. Cette politique d'entretien systématique et d'investissement vise à renforcer la sécurité des usagers et à pérenniser le patrimoine routier.

En raison de la situation sanitaire actuelle, tous les chantiers du Département ont été interrompus. Ils reprendront dès que possible, à la fin du confinement imposé par cette crise pandémique qui nous frappe.

 

 

 

 

 

 

Homme femme, sur quel pied danser ? Un spectacle offert par le Département au collège de Montauroux

Publié le 12/03/2020

Dans le cadre des Résidences d'artistes dans les collèges, un dispositif mis en place par le Département du Var, la compagnie de danse Par-Allèles a proposé le spectacle Homme Femme, sur quel pied danser ? au collège de Montauroux, le 6 mars. Depuis 2018, Par-Allèles, créé par Jamal et Hosni M'hanna, intervient au collège Léonard de Vinci à Montauroux.

Les deux danseurs ont répondu à l'appel à projet du Département pour ses Résidences d'artistes dans les collèges qui consistent à faire des collèges des lieux ouverts, favorisant les échanges entre les élèves, les habitants et des artistes professionnels. Par-Allèles offre aux élèves et à leurs enseignants la possibilité de participer à des actions de sensibilisation à la pratique artistique. Ils programment aussi durant l'année scolaire cinq spectacles en soirée. En contrepartie, le Conseil départemental leur octroie une subvention de 10 000 €. 

Le 6 mars, c'est leur dernière création que les danseurs ont présentée. Un spectacle de danse hip hop à l'écriture contemporaine, qui interroge l'évolution des rapports homme/femme et l'égalité entre les sexes. Un thème très actuel qui parle à tous. Le spectacle, d'une durée de 50 minutes, était gratuit et ouvert à tous. De nombreux collégiens accompagnés de leurs parents ont assisté à cette représentation de grande qualité.

Plus d'infos sur Var.fr

 

 

 

 

 

"Le goût de la Méditerranée" a séduit 60 000 visiteurs sur le stand du Var au Salon international de l'agriculture

Publié le 06/03/2020

Grâce au Département du Var, le Salon international de l'agriculture avait, cette année 2020, le "goût de la Méditerranée". Avec cette thématique, mettant à l’honneur la diversité et l'excellence des métiers et des produits issus de la mer, le Conseil départemental du Var a séduit. Par son stand, d'abord. Changeant de décor tous les trois jours, alternant les couleurs et les visuels, habillé par un aquarium géant de plus de 7 mètres de long, il a impressionné par sa qualité graphique recevant le Prix "Coup de cœur" du jury du Salon international de l'agriculture. Par la qualité de ses animations, ensuite. Chaque jour, ateliers et dégustations étaient proposés à tous. Huître de Tamaris et oursins de Méditerranée, soupe de poisson et bouillabaisse puis aïoli : avec ce programme de découverte gustative, totalement gratuit, le succès était au rendez-vous ! Ce sont 60 000 personnes qui, du 22 au 29 février ont aimé le "Goût de la méditerranée" offert à Paris par le Conseil départemental du Var.

Avec cette nouvelle participation au Salon international de l'agriculture, le Var a poursuivi son ouverture sur la France et le monde.

Parmi les temps forts de cet événement, l'inauguration du stand, mardi 25 février, par Marc Giraud, président du Conseil départemental du Var, entouré de plusieurs conseillers départementaux varois. Il en a profité pour remercier "les dizaines d'agents issus de plusieurs directions, qui se sont investies afin que notre participation au Salon international de l'agriculture soit un succès", rappelant que "le Var, avec son patrimoine maritime riche et préservé et de nombreuses activités économiques liées à la mer, est un département résolument tourné vers la Méditerranée. Ce n'est pas un hasard s'il est le 1er département touristique de France, après Paris, et qu'il est devenu la nouvelle destination monde, prisée des croisiéristes, des touristes français et étrangers, des entreprises comme des artistes. Dans notre beau département, la pêche professionnelle est encore vivace et cette activité dépend du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation".

 

 

 

La Maison départementale des aidants au Luc, une structure du Département    

Publié le 06/03/2020

Située dans des locaux neufs, mis à disposition par l'hôpital local départemental du Luc, la Maison départementale des aidants est un lieu d'accueil, d'information, d'orientation, d'écoute et de formation de tous les aidants familiaux varois.

Elle a été créée par le Département. Cette structure s'adresse à toutes les personnes ayant à leur charge un proche en perte d'autonomie ou en situation de handicap.

Elle organise de nombreuses activités pour offrir à ces aidants un accompagnement mais aussi un temps de répit, comme des formations, des ateliers et même des sorties. Une fois par mois, chaque 3e jeudi du mois, est organisé le Café des aidants. Ce moment convivial autour d'un café permet aux aidants d'échanger sur leur expérience. Le prochain café aura lieu le 19 mars sur le thème "Être aidants, quelles conséquences sur ma santé ?".

Plus d'informations sur www.var.fr/social/autonomie-personnes-agees/des-services-a-votre-ecoute
 

 

 

 

Pass'sport découverte : les jeunes Varois ont profité d'une initiation à la voile et au kayak à Roquebrune 

Publié le 02/03/2020

Avec le Pass'sport découverte, le Conseil départemental offre aux Varois de 10 à 16 ans l'opportunité de s'initier à de nouvelles activités physiques.

Le dispositif, créé en 2017, a de nouveau séduit une centaine d'adolescents durant les dernières vacances scolaires.

 À Bagnols-en-Forêt, ils ont gratuitement profité d'un stage de deux jours consacré à l'escalade.
De nouvelles activités seront proposées aux adolescents lors des vacances de Pâques.

Renseignements et inscriptions sur le Portail des collèges du Var : colleges.var.fr

 

 

 

— 35 Articles par la page
Affichage des résultats 71 - 81 parmi 81.